L’APK recommande une concertation interinstitutionnelle pour la réduction de l’insécurité à Kinshasa

0
73

Kinshasa, 1eroct. 2019 (ACP). – Le vice président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa (APK), Francis Tshibalbala, a,  lors de l’ouverture de la session ordinaire de septembre 2019, tenue lundi à Kinshasa,  plaidé  pour  qu’une  concertation interinstitutionnelle de la ville province de Kinshasa, soit organisée dans le but d’éradiquer l’insécurité grandissante à la quelle fait face la population de la capitale. 

Selon lui, les images des scènes macabres  sur l’insécurité dans les communes diffusées régulièrement dans les medias constituent une interpellation  au sens de responsabilité des autorités provinciales.

 « Bien de jours se sont écoulés depuis l’entrée en fonction  de l’exécutif provincial. Cependant les actions de grandes envergures annoncées lors de la présentation du programme du gouvernement à l’APK se font  encore attendre pour réduire le banditisme, et autres phénomènes similaires.

Le 26 septembre dernier, a-t-il   rappélé,  le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila avait demandé au ministère provincial de l’Intérieure de prendre des mesures, selon la loi, pour que les enfants de la rue et les « Kulunas », puissent quitter le boulevard du 30 juin en attendant que des solutions soient trouvées pour leur réinsertion.

En ce qui concerne le transport en commun, le vice-président de l’APK, a exhorté l’exécutif provincial à tout mettre en œuvre, pour la matérialisation du plan directeur des transports urbains dans la ville de Kinshasa qui permettra surtout de mettre fin au phénomène  demi- terrain, tant décrié par les Kinois. La pénurie d’eau dans plusieurs quartiers de  la capitale ainsi que les incessantes coupures intempestives de l’électricité sont également des  défis à relever pour garantir le bien être de la population. ACP/Fng/Zng/May

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here