Le ministre de la Formation professionnelle déterminé à contribuer au bien-être de la population

0
244

Kinshasa, 03 oct. 2019(ACP).- Le ministre de la Formation professionnelle arts et  métiers, John Ntumba, s’est dit   déterminé à contribuer au bien-être de la population, dans le cadre  de la formation   professionnelle à donner à  la  jeunesse congolaise, au cours d’un échange  mercredi, dans son cabinet de travail avec le représentant  de l’UNESCO en  RDC, Jean –Pierre Iboudo.

Au cours de cette rencontre,  la première  depuis  sa  nomination  à la tête  de la FPAM , les  deux  personnalités ont échangé  sur le  développement  de la RDC en particulier  et  de  l’Afrique en général.

Ils  se sont également entretenus sur les projets conjoints susceptibles  d’assurer des enseignements  techniques de  qualité   à travers la  formation professionnelle.   Toutes  les  provinces sont concernées. 

Le ministre a  salué  cette   collaboration   qui  rassure  toutes  les mesures  nécessaires,  en vue  d’une main d’œuvre de qualité  devant  contribuer  à l’émergence  de la RDC, soulignant que la performance  de  la formation professionnelle  reste  son  cheval  de batail,  afin de matérialiser la  vision du  Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi  sur  le  développement  humain.

Le  représentant  de l’UNESCO, Jean-Pierre Ilboudo a indiqué  que  le mandat de l’UNESCO  survient  dans  le contexte   des   sciences naturelles,  humaines et  sociales ,  de l’éducation , de la culture, de la communication et des médias.

Il  a   réitéré  son engagement à collaborer  avec la FPAM  pour qu’ensemble ils puissent    donner des moyens indispensables   à la RDC et des compétences    d’offrir   une  formation technique  adéquate  au  peuple congolais.

Il a aussi promis de  soutenir les  Etats membres de cette organisation internationale. « Dans le  secteur  éducation,  la formation  professionnelle  arts et  métiers  est  fondamentale, nous  avons  constaté  qu’on a pas  assez des gens  formés  dans les métiers. Nous allons   soutenir  tous les Etats membres de l’UNESCO », a-t-il dit.

En   perspective,  des missions de  cadrage   sont  forcément  prévues pour mieux identifier  les  acteurs  ou  champs d’action  sur  base  des indicateurs fiables recueillis  sur le terrain, signale-t-on. ACP/ZNG/JFM

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here