Mme Leila Zerrougui optimiste quant à l’avenir de la stabilisation de la RDC

0
203

Kinshasa, 03 oct. 2019 (ACP).-  La représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU en RDC, cheffe de la MONUSCO, Mme Leila Zerrougui s’est dite   optimiste quant à la stabilisation prochaine de la RDC, après le discours du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à la 74ème  session de l’Assemblée générale de l’ONU à New York.

Au cours d’une conférence de presse spéciale des Nations Unies à Kinshasa, la cheffe de Mission de l’ONU pour la stabilisation en RDC (Monusco) a fait valoir que la présence du Président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi  à l’Assemblée générale de l’ONU était une opportunité pour lui d’évoquer les différents événements organisés en RDC : passation pacifique et civilisée du pouvoir entre un Président sortant et un Président entrant, sur la paix, les investissements, des accords bilatéraux avec des représentants des pays partenaires.

Pour Mme Leila Zerrougui, c’est une période pleine d’espoir pour avancer vers la paix. Le pays qui possède des grandes potentialités, ‘’un grand pays en Afrique’’, a une grande chance à saisir dans le processus de stabilisation pour son développement.

Pour elle, le changement n’est pas visible parce qu’il y a encore des morts notamment à l’Est et d’autres zones où on a besoin que l’autorité de l’Etat s’étende.

Parlant des progrès sur le plan politique,  la cheffe de la Monusco qui a passé de 2008 à 2012 un temps en RDC comme représentante adjointe, a estimé qu’il y a des progrès sur le plan politique et un changement qui n’est pas visible à cause de l’existence encore des groupes armés mais qui n’occupent plus des territoires armés. Il y a encore des grands défis comme au Kasaï, dans les deux Kivu et en Ituri où des groupes armés ont déposés les armes. ‘’Mais il faut qu’ils aient une vie stable.’’

Toutefois, Mme Zerrougui a reconnu qu’il y a un travail important à faire pour la stabilité notamment au Nord et au Sud-Kivu. La Monusco dont les troupes sont passées de 22.000 casques bleus à 13.000 aujourd’hui et qui ne sont plus que dans 6 provinces a pour objectif de faire en sorte qu’on ne revienne pas ‘’là où on a quitté.’’

La Mission onusienne est là pour aider la RDC à remplir les fonctions régaliennes avec une justice indépendante, une administration efficace, le travail à faire étant de s’assurer de régler les problèmes grâce à une réconciliation interne avec les communautés. ACP/ZNG/JFM

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here