Appel à la création d’un Fonds communautaire pour mutualiser les efforts de l’élimination de virus Ebola en Afrique centrale

0
176

Kinshasa, 04 octobre (ACP)-Les participants à la 8ème  session de la plate-forme régionale Afrique centrale pour la réduction des risque de catastrophe (PFAC-RRC-08) tenue du 30  septembre au 03 octobre 2019 à l’hôtel du fleuve à Kinshasa, ont recommandé la mise en œuvre de la décision  du 25 mai 2015 portant création du Fonds communautaire pour la santé en Afrique centrale (FCS-AC) pour une solidarité communautaire en vue de mutualiser les efforts dans l’élimination de la maladie à virus Ebola (MVE).

Les participants à ces assises qui ont eu pour  thème « œuvrer pour une approche inclusive  et un meilleur suivi de la mise en œuvre du plan d’action de Sendai en Afrique central », ont également demandé  d’accélérer la mise en œuvre des recommandations de la 7ème  session de la plate-forme et celle de la 3ème  conférence ministérielle  tenue à Brazzaville, en  République du Congo.

Il est aussi question de la nécessité de la mise en place d’un plan de contingence entre la RDC et la République de Rwanda en s’appuyant sur le protocole de collaboration en vue de mieux gérer les crises volcaniques.

D’autres recommandations formulées par les participants ont porté sur la nécessité d’aligner les plans d’action nationaux genre  avec le cadre de Sendai, la stratégie et le plan régional en cours d’élaboration en prenant des dispositions pour la mise en place d’un Observatoire genre et RRC, développer et promouvoir les actions communautaires par le biais  des projets d’agriculture , gestion et maîtrise des eaux et des bassins versants, de gestion durable des forêts et réhabilitation des écosystèmes.

Impliquer davantage les organisations de la société civile dans le développement des approches inclusives dans les plates- formes existantes, renforcer les capacités techniques institutionnelles et opérationnelles de la société civile, mettre en place et renforcer les capacités de la plate-forme nationale de la gestion des risques de catastrophe(GRC) ,figurent parmi ces recommandations.

Par ailleurs,les plénières animées pendant les quatre journées,  étaient basées sur  les rapports régionaux et nationaux, les sessions sur  la gestion de la crise liée à  évolution de maladie à virus Ebola (MVE) dans le Nord-Kivu en RDC, la gestion des alertes à travers les prévisions climatiques saisonnières et les bulletins météorologiques.

Elles étaient également focalisées sur l’analyse et la cartographie des risques,  l’intégration de la gestion des risques de catastrophe dans les curricula scolaires et universitaires, la définition d’une  méthodologie de suivie de la mise en œuvre du plan d’action régionale, la participation de l’Afrique centrale aux événements internationaux et les partages des conclusions des événements  parallèles, notamment  la 3ème  réunion ordinaire du réseau parlementaire pour la résilience aux catastrophes en Afrique centrale (REPARC) et l’événement parallèle sur le plan d’action d’Afrique centrale pour l’intégration du genre dans le processus de la réduction des risques de catastrophe.  ACP/Kayu/May

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here