Des dégâts humains et matériels importants enregistrés à la suite de la pluie diluvienne du mercredi

0
180

Kinshasa, 09 octobre 2019 (ACP).- Des dégâts humains et matériels importants ont été enregistrés, mercredi, à la suite de la pluie diluvienne qui s’est abattue sur la capitale, a constaté l’ACP à l’issue de la ronde effectuée dans certaines communes de la ville de Kinshasa.

Dans la commune de Selembao, trois (3) personnes ont trouvé la mort à la suite de l’écroulement d’un mur dans une parcelle située sur l’avenue « Notre Congo », au quartier Kalunga, a confirmé le poste du commissariat de la Police nationale congolaise (PNC), de cette municipalité.

Selon la source, il s’agit, d’une dame de 28 ans et deux enfants âgés respectivement de 4 à 6 ans, dont les corps inertes ont été acheminés dans une morgue de la place.

Plusieurs maisons inondées dans les communes de Ngiri Ngiri et Bumbu et Kintambo

Plusieurs maisons ont été inondées respectivement dans les communes de Ngiri Ngiri et Bumbu, précisément sur la direction Saio et sur les avenues Luluwa, Kwilu, Kola, Kiri, Yonso, Mafuta, obligeant les habitants à quitter leurs domiciles pour se réfugier dans les quartiers environnants.

Il sied de signaler que la principale cause de ces inondations demeure le bouchage des caniveaux et le manque de curage des rivières.

Plus  de 88 maisons sont sous eaux aux quartiers Mabaya et Camp Luka, dans la commune de Kintambo, a rapporté à l’ACP le chef du quartier Lubudi-Luka,  Jean Ilenda Zumbu.

D’importants dégâts enregistrés à Maluku, N’sele et Limete

A Maluku, N’sele et Limete, d’énormes dégâts matériels ont été enregistrés notamment des toitures emportées par la tempête, l’écroulement des murs de certaines habitations se trouvant sur les collines ou la partie haute du Centre commercial de Maluku, poussant ainsi que les habitants à passer nuit à la belle étoile pour tenter de sécuriser leurs biens.

Au quartier agricole dans la commune de Limete, plusieurs murs mitoyens se sont écroulés, a déploré le chef de quartier adjoint, Albert Mokuba, qui a attribué cette situation, à l’insalubrité ainsi qu’aux constructions anarchiques.

Pour lui, les eaux de pluie en provenance du quartier Yolo, dans la commune de Kalamu et de Ngaba risquent d’abimer la chaussée sur l’avenue de l’Université récemment réhabilitée par l’Office des voiries et drainage (OVD).

Désolation et tristesse au quartier Kindele dans la commune de Mont Ngafula

Dans la commune de Mont Ngafula, cette pluie a causé la désolation et tristesse au quartier Kindele, causant des  dégâts matériels importants : la  route de Kimwenza qui était déjà fortement défigurée par une énorme érosion, lors des premières pluies, a vu sa situation se détériorer, car l’érosion ayant encore progressé de quelques vingtaines de mètres avant  d’engloutir quelques maisons d’habitations et établissements d’enseignement primaire privé.

Selon les témoins, au n°36 de l’avenue Cadastre, un mur de clôture a cédé sur la pression des eaux des pluies causant des dégâts matériels   dans la même parcelle et aussi chez les voisons.

Le poste de commissariat de la PNC de Makaya à Kindele  a été sous eaux, obligeant le commandant à  un brusque déménagement laissant des véhicules et quelques motos déposés par des propriétaires sous la boue.

Aucun dégât matériel important  enregistré dans la commune de Kalamu

Le bourgmestre de la commune de Kalamu, Jean Claude Kadima, a confirmé, mercredi, au cours d’un entretien avec l’ACP, qu’aucun dégât matériel important n’a été enregistré dans sa municipalité, à la suite de la pluie diluvienne qui s’est abattue dans la nuit de mardi à mercredi à Kinshasa.

Pour l’autorité municipale, il s’agit juste des eaux de la rivière Kalamu qui ont  débordé de son lit, rendant la circulation impraticable. Il a dit suivre de près l’évolution de cette situation dans sa commune.

Le bourgmestre Kadima, a, à cet effet, rassuré sa bonne volonté de collaboré avec ses administrés pour trouver de solutions idoines à chaque fois qu’un problème se pose dans sa juridiction.

Les habitants de Kinshasa, ont été appelés protéger leur environnement par des  travaux de salubrité en vue d’être à l’abri des catastrophes naturelles. ACP/Kayu/JFM

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here