Le ministère des droits humains déplore la tendance à la désacralisation des symboles de l’Etat

0
98

Kinshasa, 09 octobre 2019 (ACP).- Le ministère des droits humains déplore la tendance à la désacralisation des symboles de l’Etat qui s’observe depuis un certain temps remettant ainsi en cause, ce qui nous constitue en tant que peuple, indique un communiqué de ce ministère signé  par le ministre de tutelle André Lite Asebea et remis mercredi à l’ACP.

Selon la source, des personnes mal intentionnées s’attaquent allègrement aux édifices de l’Etat, aux forces de sécurité et de défense voire, à l’emblème national au nom d’une acceptation tronquée de la liberté.

Le vivre ensemble harmonieux propice à la protection des droits des uns et des autres ne peut être garantie que si les personnes dépositaires du pouvoir  public bénéficient d’un minimum de considération de la part des citoyens, souligne cette source, avant de demander aux forces de sécurité et de défense de s’acquitter de leurs devoirs de protection des personnes et de leurs biens sans se compromettre dans des atteintes aux droits des congolaises et congolais. ACP/Kayu/JFM

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here