Le ministre d’Etat, ministre de l’EPST échange avec les ambassadeurs de la Turquie et de la RSA

0
91

Kinshasa, 10 oct. 2019 (ACP).-Le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Willy Bakonga  Wilima a échangé jeudi tour à tour avec les ambassadeurs de la Turquie et de la République sud-africaine (RSA) en RDC respectivement sur les questions relatives au relancement de la coopération entre la Turquie et la RDC dans le domaine de l’éducation et sur l’amélioration  des conditions d’études pour les jeunes Congolais en Afrique du Sud, au cours d’une audience leur accordée dans son cabinet de travail dans la commune de Gombe à Kinshas.

L’ambassadeur de la Turquie, Salih Bogac Guldere a révélé qu’Ankara est présent en RDC à travers l’école internationale Maarif (ex Safak).

De son côté, le diplomate sud-africain, Abel Mxolisi Shilubane a fait part au ministre d’Etat de l’EPST de la possibilité d’appuyer les instituts techniques agricoles. A cet effet, le ministre d’Etat de l’EPST et l’ambassadeur se sont engagés d’approfondir les discussions sur les deux questions.

Willy Bakonga entend relever le défi de la gratuité de l’éducation de base

Par ailleurs, le ministre d’Etat de l’EPST qui a reçu le même jour en audience un des responsables d’une société de télécommunication entend relever le défi de la gratuité de l’éducation de base, avant de reconnaitre que cette question est aussi un défi complexe mais pas insurmontable.

Pour réussir la gratuité de l’enseignement  de base, a-t-il expliqué, il lui faut l’apport de tous les partenaires dans la formation gratuite des enseignants et dans l’octroi des bourses d’études aux élèves.

Plusieurs réformes sont en cours pour booster la gratuité de l’enseignement de base notamment le projet d’éducation pour la qualité et la pertinence des enseignements secondaires et universitaires (PEQPESU), indique-t-on.

Les conseillers du Chef de l’Etat au Collège Education et recherche scientifique encourage Willy Bakonga

En outre, les conseillers du Chef de l’Etat au Collège Education et recherche scientifique, notamment Peter Kasongo Batusse et Jean-Robert Mpetshi ont encouragé et félicité le ministre d’Etat, ministre de l’EPST pour les efforts qu’il déploie en vue de la matérialisation de la vision du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo sur la gratuité.

En dépit de quelques obstacles qui peuvent s’observer, ils ont salué l’effectivité de la gratuité à l’instar de la construction de nouvelles infrastructures pour contenir l’afflux d’élèves.

Le député national (Matadi), Muller Lutelo a plaidé auprès du ministre d’Etat de l’EPST pour la prise en compte des enseignants non payés et de nouvelles unités de la province du Kongo central.

La paie du complément de salaire de septembre et surtout la paie du premier palier aux enseignants dont près de 34 mille du primaire concrétisent les engagements du gouvernement dans la mise en œuvre effective de la gratuité de l’enseignement primaire, indique-ton.

Satisfaction des enseignants pour la paie du complément de salaire de septembre

Les enseignants de la ville de Kinshasa comme ceux de territoire de provinces proches ont été satisfaits de la paie du complément de salaire de septembre 2019.

Selon ces enseignants abordés par les journalistes de l’ACP lors de leur paie, cette hausse de salaire marque l’effectivité de la gratuité de l’enseignement primaire décrétée par le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

« Ce salaire constitue un véritable soulagement pour les enseignants », a-t-il dit avant d’indiquer que le ministre d’Etat de l’EPST travaille d’arrachepied pour matérialiser la vision du Président de la République dans l’amélioration du social des enseignants.

ACP/Zng/May/Mpk

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here