Le ministre du Tourisme appelle les agents de son ministère au dévouement dans le travail

0
63

Kinshasa, 10 oct.2019(ACP).- Le ministre du Tourisme, Yves Bunkulu Zola a appelé les agents et cadres de son ministère au dévouement dans le travail jeudi à Kinshasa, lors d’une visite  qu’il a effectuée au Jardin zoologique et  botanique de  la capitale.

Il a fait savoir que le gouvernement compte sur le secteur  du tourisme  afin de matérialiser la vision du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. « Ce ne sont pas les mots vains mais, c’est une réalité, étant donné qu’avec le tourisme, le gouvernement peut  capitaliser des recettes  capables de booster l’économie du pays », a dit le ministre Bunkulu, précisant que   la mission qui lui a été attribuée  consiste à rendre effective cette vision.

« J’ai vécu moi-même les difficultés auxquelles  sont confrontées les deux sites, notamment  la spoliation de leurs espaces et aussi le manque du budget conséquent pour couvrir les besoins de  fonctionnement », a-t-il  affirmé. 

Il a, pour ce faire, promis en tant que ministre de ce secteur, de faire le nécessaire pour que les espaces spoliés puissent revenir au ministère, soulignant également qu’il va s’impliquer pour l’amélioration du budget à allouer au secteur du tourisme.

Le ministre Bunkulu a reconnu que les défis sont énormes, mais qu’avec la volonté de tous, on peut arriver à développer des nouvelles activités au sein des jardins zoologique et botanique, non pas seulement à Kinshasa, mais aussi à travers le pays, en mettant tout en œuvre pour attirer des partenaires capables de nous accompagner.

« A travers le monde, il y a des pays qui n’ont pas les attraits touristiques mais qui sont capables de mobiliser plus les touristes que la RDC. Cependant le pays  qui a une nature bénie par le Bon Dieu avec plusieurs espèces  animales et végétales n’arrive pas à attirer des touristes. Ce, à cause de l’absence d’une politique de communication capable de développer le secteur », a fait remarquer le ministre du Tourisme.

L’état des lieux de l’ICCN présenté au ministre

Le directeur général de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN), Cosma Wilungula faisant l’état des lieux, a relevé que  plus de 60% d’espaces du parc de la N’sele sont actuellement spoliés et il’ y existe  des constructions anarchiques.

Le directeur général de l’ICCN a par ailleurs fait état de l’absence d’un budget de fonctionnement ni celui d’investissement et cela depuis une dizaine d’années, avec comme conséquence des mauvaises conditions de travail de plus de 80 (quatre-vingt) agents. Il a plaidé pour que le ministre s’investisse pour l’amélioration de leurs conditions de travail.

Pour terminer, il a sollicité du ministre un appui politique pour que les arrêts des cours et tribunaux soient pris afin de permettre à l’ICCN de reprendre ses espaces spoliés.

Au cours de la même journée, le ministre du Tourisme a échangé de vues avec le directeur général de l’Agence nationale pour la promotion des investissements (ANAPI). Les deux personnalités ont évoqué les stratégies à mettre en place pour que le secteur soit à mesure de générer des recettes au profit du trésor public. 

Avec les membres de l’organisation regroupant les hôteliers, les restaurateurs et les responsables des cafétérias, les échanges ont tourné sur la possibilité de revoir à la baisse le taux des taxes et redevances. ACP/Zng/May/Mpk

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here