Plaidoyer pour la ratification du prêt de 100 millions USD promis par la Banque mondiale

0
58

Kinshasa, 10 oct. 2019(ACP).- Le président de la commission de Petites et moyennes entreprises à la Fédération des entreprises du Congo (FEC), Féli Samuna plaide pour que  le Parlement de la RDC examine en urgence le texte de la Banque mondiale sur la ratification du prêt de 100 millions de dollars américains destinés à financer les petits entrepreneurs Congolais.

M. Féli Samuna qui réagissait à un communiqué de la Banque mondiale publié mardi, estime que ce prêt remboursable dans 20 (vingt) ans va apporter un souffle nouveau aux micros, petites et moyennes entreprises de la République Démocratique du Congo (RDC).

« Je lance un appel pressant à Mme Mabunda, présidente de l’Assemblée nationale et à M. Thambwe Mwamba, président du Sénat, pour qu’il y ait une procédure expresse, de sorte qu’on puisse ratifier cette convention avant le 24 octobre, sinon les PME ne pourront pas bénéficier de ce crédit qui est un appui considérable pour les PME », a estimé M.  Samuna.

Il espère que le Président de la République, Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui est sensible aux problèmes des PME, pourra aussi apporter son soutien dans la promulgation rapide après ratification au niveau du Parlement.

Ce fonds est destiné à financer le Projet  d’appui au développement des micros, petites et moyennes entreprises congolaises (PADM-PME).

Il a été approuvé depuis juillet 2018 par le conseil d’administration de la Banque mondiale et adopté par le conseil des ministres le 27 septembre 2019. Et le gouvernement l’a transmis lundi 7 octobre au Parlement congolais pour sa ratification.

Pour rappel, le projet PADM-PME a été initié par le gouvernement congolais en vue de diversifier son économie, après une crise économique et financière qu’a connue le pays à la suite de la baisse des prix des matières premières sur le marché international, avec comme cible les femmes et les jeunes entrepreneurs.

Le financement de ce projet est destiné à appuyer au moins 2.500 (deux mille cinq cents) PME de Kinshasa, Matadi, Goma et Lubumbashi, et à créer 9.000 (neuf mille) emplois directs, précise-t-on. ACP/Zng/May/Mpk

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here