La sécurité des femmes et jeunes filles de Kisenso au centre d’une conférence à Kinshasa

0
136

Kinshasa 11 octobre 2019 (ACP).- Le vice-ministre des Hydrocarbures, Moussa Mondo, a ouvert, vendredi, une conférence axée sur la sécurité des femmes et des jeunes filles, de la commune de Kisenso, dénommé «Villes sûres», organisée par le Comité national des femmes pour le développement (CONAFED) et Action AID, au centre CEPAS, situé dans la commune de Gombe.

Selon le vice-ministre, les femmes constituent plus de la moitié de la population  congolaise, la faire souffrir c’est faire souffrir aussi l’homme. «Et cette conférence aborde le problème touchant et interpelle tous, car la sécurité de l’homme dépend de la femme», a-t-il déclaré.

Le bourgmestre de la commune de Kisenso, Jacques Bile, a fait remarquer  aux participants que sa juridiction a plusieurs défis à relever notamment : l’enclavement, les érosions, la desserte en eau et en électricité, l’insécurité, le chômage, la pauvreté et l’oisiveté  chez les jeunes, vecteur de la violence faites aux femmes et jeunes filles.

Pour lui,  la pauvreté en quelque sorte serait également le socle de cette situation désagréable, avant d’épingler le manque d’accès aux services sociaux de base, dont l’eau, l’électricité, l’éclairage public, l’assainissement, les voies de communications,  ainsi que le transport en commun qui exposent les femmes et les jeunes filles de sa commune à toutes sortes de violences.

L’apport du CONADEF, appuyé par «l’Action AID» a atténué  sensiblement ces fléaux dans notre commune, car plusieurs activités pour la lutte contre ces violences y ont été réalisées en vue de contribuer à la moralisation des femmes et des jeunes filles afin de changer leur comportement  et mode de vie dans la société, a-t-il ajouté.

M. Bile a encouragé ces deux structures à continuer à faire le plaidoyer auprès des autorités pour que les résultats de ce lobbying contribuent à sécuriser ses administrés.

Mme Jeanne Nzuzi, secrétaire permanent du CONAFED, a fait savoir dans  son exposé aux participants les différents projets que sa structure a eu à réaliser avec l’appui de la Banque arabe dans la commune de Kisenso, à savoir la construction des six (6) forages, l’éclairage public, l’implantation d’une radio communautaire.

« Assurer la durabilité et la pérennité des acquis du projet, l’utilisation efficiente de la radio communautaire, l’effectivité du projet de construction du centre des jeunes, l’appui des activités d’autonomisation économique de la femme, ainsi que la création du marché municipal à Kisenso, sont des défis et perspectives du CONAFED, a-t-elle précisé.

La cérémonie s’est clôturée par un échange centré sur les problèmes qui rongent cette commune, les voies et moyens pouvant permettre de trouver une solution efficace, rappelle-t-on. ACP/Kayu/FMB/NIG

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here