Restitution du rapport de mission des états des lieux de provinces sur la mise en œuvre de la décentralisation

0
98

Kinshasa,11 octobre 2019(ACP).- Le ministre d’Etat, ministre de la Décentralisation et réformes institutionnelles, Azarias Ruberwa, a procédé, jeudi, à la présentation et à la restitution du rapport de mission des états des lieux de provinces sur la mise en œuvre de la décentralisation au salon rouge de l’hôtel du gouvernement dans la commune de Gombe.

Le ministre d’Etat Azarias Ruberwa a présenté les grands axes de ce rapport sur la mise en œuvre de la décentralisation inscrite dans la Constitution du 18 février 2006, telle que modifiée à ce jour comme mode d’organisation et de gestion des affaires publiques de l’Etat, en vue de palier aux insuffisances du mode de gestion centralisé qu’a connu la République démocratique du Congo.

Dix ans après, soit de 2009-2019, il était nécessaire, selon Azarias Ruberwa, de faire une évaluation globale de la mise en œuvre du processus de la décentralisation, de manière à identifier les principales réalisations, les retards enregistrés, l’explication de ces retards, et formuler des recommandations concernant les actions à prendre en vue de la réussite de la nouvelle programmation. Des experts des ministères sectoriels ont été déployés dans 17 provinces de la RDC pour faire l’état des lieux du processus.

Selon le ministre d’Etat, bien que quelques acquis soient à l’actif du processus de mise en œuvre de la décentralisation, l’état des lieux a été marqué par : une faible appropriation du processus de décentralisation, un transfert des compétences et des ressources non effectif, un renforcement des capacités insuffisant et irrégulier, un bon nombre d’outils de planification et de gestion élaborés, mais partiellement disponible, une faible harmonisation du processus de décentralisation et de déconcentration et un financement insuffisant de la décentralisation.

Il a reconnu qu’à ce jour 19 textes législatifs relatifs à la décentralisation ont été promulgués mais ils manquent des mesures d’applications.

Le rapport de l’état des lieux a recommandé, notamment la revisitation de la stratégie de communication pour rendre effectif l’axe 1  qui touche à l’appropriation effective du processus de décentralisation du cadre stratégique de mise œuvre de la décentralisation, l’élaboration des mesures d’application clarifiant les compétences concurrentes entre l’Etat et les provinces, mettre en place des programmes provinciaux de renforcement des capacités pour une prise en charge adéquate de la décentralisation, doter les provinces  et les Entités territoriales décentralisées (ETD) de tous les outils de planification et de gestion, élaborer les mesures d’application des lois  en vue d’harmoniser les attributions des services du pouvoir central, des provinces et des ETD, et de tenir trimestriellement la réunion du Comité de pilotage, de coordination, de suivi de la mise en œuvre de la décentralisation et d’opérationnaliser la Caisse nationale de péréquation, de renforcer les capacités des provinces et des ETD dans la mobilisation des recettes propres.

Cette journée de présentation et de restitution du rapport de mission des états des lieux de provinces sur la mise en œuvre de la décentralisation a bénéficié de l’appui du PNUD, en collaboration avec les partenaires au développement dont le Bureau conjoint aux droits de l’homme, l’ONU Femmes, le Département britannique de coopération internationale (DFID).

Les membres du gouvernement et des partenaires techniques et financiers ainsi que des experts du ministère de la Décentralisation et de la Cellule technique d’appui à la Décentralisation ont assisté à la présentation de ce rapport. ACP/Kayu/NIG

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here