Signature d’un protocole d’accord d’un projet de réinsertion socioéconomique de la diaspora congolaise en RDC

0
158

Kinshasa, 14 oct. 2019 (ACP).-La directrice générale du Fonds national de promotion et de service social (FNPSS), Alice Mirimo Kabetsi et le président du conseil d’administration du Groupe pour la promotion socioculturelle et l’alphabétisation (GAPSCA), Jean François Bofwa, ont procédé lundi, au cours d’une réunion au siège du FNPSS, à la signature d’un protocole d’accord d’un projet de réinsertion socioéconomique des Congolais de la diaspora en RDC.

Mme Mirimo et M. Bofwa échangeant les signataires dudit projet

Mme. Mirimo a  fait savoir que cette rencontre a pour objectif de tisser un partenariat entre le FNPSS et le GAPSCA, afin de trouver des solutions alternatives et rapides au bon retour des patriotes qui souhaitent regagner leur pays.

Ce projet, a-t-elle poursuivi, a un fondement institutionnel dans la mesure où elle découle d’une action gouvernementale  ayant pour but de  renforcer le plaidoyer d’obtenir les fonds à allouer à ce type d’assistance. La directrice générale a confié que l’accord signé va aussi permettre de développer des stratégies concertées pour mobiliser les partenaires utiles à la mise en œuvre dudit projet.

Pour sa part, le président de la GAPSCA, Jean François Bofwa, a évoqué l’avantage économique de ce projet qui, selon lui, constitue « une fenêtre d’opportunités », dans le sens où la RDC arrive à exploiter correctement le moyen financier pour la diaspora, ajoutant qu’il considère la diaspora comme objet  de l’éducation citoyenne dans l’entrepreneuriat, au regard de l’expérience que ces fils du pays acquièrent durant leur séjour en étranger.

Avec ce projet, nous pourrons arriver au renforcement des capacités locales avec la connaissance de savoir faire de la diaspora, au réseautage en associant l’expertise de la diaspora, a-t-il dit, avant d’inviter le gouvernement à s’impliquer efficacement dans ce projet, estimant que l’apport de la diaspora est un acteur clé des solutions alternatives au développement à la RDC.

Ces deux parties s’accordent  aussi pour assurer le soutien, le suivi et l’accompagnement des travaux et des démarches entreprises, à apporter leur appui technique et expertise mutuel en vue de son succès. ACP/Kayu/FMB

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here