La progression des érosions, une situation préoccupante pour le bourgmestre de Mont Ngafula

0
154

Kinshasa, 15 octobre 2019 (ACP).- Le bourgmestre de la commune de Mont Ngafula, Tryphon Wobin a relevé mardi que les érosions progressent de façon inquiétante à chaque occasion des pluies torrentielles  dans sa juridiction, au cours d’une visite des zones affectées par cette situation.

Ces érosions, a-t-il indiqué, sont à la base des pertes en vies humaines,  des habitations emportées, des avenues coupées, évoquant particulièrement  le  cas de l’érosion au cimetière de Benseke-Mfuti, qui a déjà entamé une bonne partie du site mortuaire, où l’on a dénombré une dizaine des  squelettes humains dévoilés au grand jour.

Tout en déplorant la persistance de cette situation dans sa municipalité, le bourgmestre Tryphon Wobin a rassuré que les autorités de la ville ont été déjà alertées et que de solutions idoines vont être trouvées. Il a rassuré à ses administrés de l’intervention imminente du gouvernement aux problèmes d’érosions devenus récurrents dans sa juridiction.

Le calme revenu après une manifestation contre la progression des  érosions

Par ailleurs, le calme est revenu et la circulation routière normalisée sur l’avenue By pass, précisément au quartier  Kimvula, après une matinée agitée due à la protestation par les habitants contre la progression ininterrompue des érosions dans leur entité, occasionnée par les pluies torrentielles à Kinshasa.

Les éléments de la police alertés à temps ont réussi à disperser ces manifestants qui avaient barricadé la chaussée, brandissant des branches d’arbres, des ustensiles de cuisine, etc., sous la pluie. Une façon pour eux de crier au secours des autorités compétentes pour mettre fin aux érosions qui occasionnent des dégâts matériels  considérables. Le dernier cas en date est la progression d’une érosion qui a emporté deux habitations.

SOS lancé contre les érosions à  Selembao

Les habitants des avenues Muanga, Kiantuadi et N’sele du quartier Camping dans la commune de Selembao, ont lancé mardi un appel au ministère des Infrastructures, travaux publics et reconstruction, pour combattre les têtes des érosions qui menacent leur quartier, a indiqué Mme Nahomie Mayombe, membre  du comité des notables de cette entité.

Selon elle, les pluies diluviennes qui s’abattent ces derniers jours à travers la ville de Kinshasa ont créé des têtes d’érosions qui risquent de provoquer l’écroulement de nombreuses habitations, des édifices d’intérêt public, y compris la coupure des routes, des câbles électriques et des tuyaux d’eau de la REGIDESO.

Les habitants sollicitent donc une intervention urgente en guise de prévention des catastrophes qui peuvent survenir à chaque occasion de pluie diluvienne dans cette partie de la capitale, a-t-elle fait savoir, signalant en outre que les ménages recourent à des moyens précaires pour limiter la progression de ces têtes  d’érosions et empêcher les inondations.

Par alliieurs, dans d’autres communes de la capitale, il  a été aussi observé quelques catastrophes liées à la pluie torrentielle de ce matin à Kinshasa, notamment des inondations sur les grandes artères de la ville, dans les communes de Lingwala, Kalamu et dans les quartiers  traversés par la rivière Kalamu, longtemps buté par le débordement de son lit par des déchets domestiques. ACP/Fng/ZNG/KJI/AWA

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here