Le ministre Guillaume Mandjolo satisfait du soutien de la CIRGL à la maladie à virus Ebola

0
172

Kinshasa, 17 octobre 2019(ACP).- Le ministre d’Etat, ministre de la Coopération internationale, intégration régionale et francophonie, Me. Pépin Guillaume Mandjolo, a exprimé sa satisfaction par rapport au soutien du Comité interministériel régional de la Conférence internationale pour la région des Grands lacs(CIRGL) sur la maladie à virus Ebola et la situation sécuritaire dans l’Est du pays.

Le ministre d’Etat Pépin Guillaume Mandjolo l’a déclaré lors de la clôture de la réunion ordinaire du comité interministériel régional de la CIRGL, ténue à Brazzaville.

Selon Me. Pépin Guillaume Mandjolo,  là où il y a l’insécurité se vit également l’épidémie d’Ebola ainsi les experts se sont réunis pour évaluer la situation qui démontre quelques progrès  et sur le plan sécuritaire, la RDC a été au premier plan à cause de la situation dans l’Est qui est très secouée par les milices, les forces négatives aussi bien les étrangers.  «La RDC par ma voix a exprimé sa satisfaction par rapport  au soutien de la région et que c’est la volonté exprimée par le Chef de l’Etat lorsqu’il a pris le pouvoir. Sa première volonté et  son soucis majeur était  la sécurité dans l’est», a-t-il souligné.

Le message personnel du Président  Dénis Sassou Nguesso à son homologue, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo ,a dit Guillaume Mandjolo, est qu’il doit compter sur son soutien parce que pour lui la CIRGL c’est d’abord la RDC et ses voisins ainsi que le Kenya.

Il a ajouté que les Etats se coalisent aussi pour éradiquer le phénomène de terrorisme qui aujourd’hui, se vit dans notre territoire étant donné que les FNL NDANU ne sont plus une force négative mais aussi un mouvement islamiste qui a des relations avec le Yémen dont les preuves ont été présentées par l’Ouganda.

Sur le plan exécutif c’est la  fin de la présidence du Congo/Brazza à la tête de l’Union Africaine dont la RDC s’est portée candidate et nous espérons que le secrétariat exécutif  va expédier la correspondance pour la manifestion d’intérêt. «La RDC souhaite prendre la tête de cette organisation avec l’expertise du  Président Sassou Nguesso», a-t-il dit.

L’accompagnement de la communauté  est effective et a été démontré au cours de la réunion  par rapport à l’épidémie d’Ebola au niveau de la partie Est notamment l’OMS qui est prête à intervenir et le Président Sassou  compte faire convoquer un sommet extraordinaire sur ce double problème sécuritaire.

Notons que les ministres des Affaires étrangères ou leurs représentants des Etats membres notamment la République Démocratique du Congo, la République d’Angola, du Congo, du Centre Afrique, du Burundi, du Kenya, du Rwanda, de l’Ouganda, de la Zambie, du Sud Soudan et de la République-unie de la Tanzanie ont participé à cette réunion au Congo/Brazzaville. ACP/

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here