Nécessité d’apprendre aux élèves en langues nationales

0
141

Kinshasa, 20 octobre 2019 (ACP).- L’apprentissage des élèves, dès l’école primaire en langues nationales, en l’occurrence le lingala, le swahili, le tshiluba et le kikongo, est un investissement nécessaire dans la promotion de l’expression culturelle du pays, et  une aide aux élèves pour mieux assimiler et maîtriser les matières dispensées, a soutenu samedi, M. Jules Mpoyi, opérateur culturel, au cours d’un entretien avec l’ACP.

Soulignant que les langues étrangères, souvent mal comprises, sont à la base des frustrations et des échecs scolaires, a affirmé M.  Mpoyi, tandis qu’interdire aux enfants de s’exprimer en langues nationales à l’école ou en famille, favorise leur aliénation, alors qu’ils ne peuvent se développer qu’avec leur propre langue.

Par ailleurs,  se référant à la politique de développement à la base prônée par le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, cet acteur social a estimé que le renforcement de ce type d’enseignement pourrait contribuer à l’accélération du programme nationale de lutte contre les inégalités sociales criantes au sein de la société congolaise.

M. Mpoyi a cependant reconnu l’importance des langues étrangères qui doivent continuer à figurer dans le système scolaire national étant donné que la RDC est appelée à collaborer avec d’autres nations dans le cadre de la mondialisation. ACP/zng/nig/fmb

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here