Un atelier de réflexion sur la mise en place de la certification professionnelle en RDC

0
186

Kinshasa, 20 octobre 2019 (ACP).- Les experts de plusieurs ministères publics  et des privés ont  réfléchi au cours d’un atelier axé sur la sensibilisation et l’appropriation des outils de mise en place de la Commission nationale de certification professionnelle (CNCP).

Ouvert vendredi dernier en présence de la secrétaire générale au ministère de l’Emploi, travail et prévoyance sociale (ETPS), Mme Angélique Inzun Okomba, à la direction provinciale de l’institut dans la commune de Limete à Kinshasa, cet atelier avait pour objectif de parvenir à une harmonisation du système de certification professionnelle nationale, en réunissant le consensus des opérateurs du secteur autour de cet enjeu, visant notamment le développement et une bonne gestion des compétences de la population active en RDC. 

Outil du gouvernement en matière de formation professionnelle et de certification des compétences, l’INPP assume le secrétariat technique à ces travaux qui bénéficient également d’un appui de l’Agence française de développement(AFD),  qui a disposé des experts. 

Parmi les résultats attendus, figurent l’appropriation des enjeux et les textes règlementaires, l’état d’vancement du processus de mise en œuvre, ainsi que les outils d’instrumentation de la CNCP.

Il s’agit  également d’inciter les responsables à s’approprier les critères et les conditions de désignation des membres  et le planning de  démarrage des activités de la CNCP.   

Créée par un décret interministériel du 24 novembre 2018, la CNCP entend,  en outre, doter la RDC d’un outil de certification professionnelle, dans le but également de maîtriser le flux et les besoins d’emplois et de disposer d’un répertoire de compétences disponibles au pays, a-t-on laissé entendre. 

Les délégués à cet atelier ont été recrutés principalement auprès des ministères des Sports, de l’Emploi, de l’Enseignement primaire et universitaire, de la Formation professionnelle, des établissements publics comme l’Office national de l’Emploi(ONEM), des organisations syndicales et des entreprises publiques et privées.


2019 consacre l’épanouissement des entités provinciales de l’INPP


Par ailleurs, l’Administrateur directeur général (ADG) de l’INPP, Maurice Tshikuya Kayembe a salué, en marge de travaux de la CNCP,  le travail de qualité réalisé par les directeurs provinciaux de l’Institut, à la clôture de la session budgétaire 2020 et du séminaire axé sur le coaching des cadres et des  dirigeants des entités provinciales. «Cette année qui s’achève a permis l’élaboration des plans budgétaires sur l’ensemble des entités et l’épanouissement de celles-ci», s’est félicité l’ADG de l’INPP.

A cette occasion, il a invité les entités provinciales à plus d’innovation, en focalisant les activités sur la réinsertion  sociale des jeunes de la RDC. Il félicité les directions qui ont fait preuve de bonne gouvernance et de créativité, saluant par ailleurs l’appui des experts de l’AFD sur la pratique de gestion axée sur les résultats dispensés par Pierre Descombes, expert de l’AFD accrédité à l’INPP. ACP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here