La majorité des journaux parus jeudi 24 octobre 2019 à Kinshasa ont réservé leurs colonnes à la rencontre entre le Président Félix AntoineTshisekedi et le président russe Vladimir Poutine à Sotchi et à l’actualité parlementaire.

0
211

« Echange entre le Président Félix Tshisekedi et son homologue russe Vladimir Poutine à Sotchi » ouvre à sa « une » l’Agence Congolaise de presse (ACP).

Le média public explique que le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tsholombo, en séjour à Sotchi, dans le cadre du sommet Russie-Afrique qui se tient les 23 et 24 dans cette ville, a échangé mercredi avec son homologue russe Vladimir Poutine. Les deux personnalités ont discuté des perspectives de coopération dans les domaines du commerce, de l’investissement, des transports, de la construction des machines et autres. L’agence nationale ajoute que la RDC est l’un des partenaires de la Russie les plus prometteurs en Afrique.

Forum des As annonce à sa « une » que Moïse Katumbi est attendu samedi à Goma, au Nord-Kivu. Le quotidien cite les services du président de la plateforme de l’opposition Ensemble pour le Changement, Moïse Katumbi, qui ont annoncé  mercredi 23 octobre sur le compte twitter de Ensemble pour le Changement, l’arrivée de leur leader samedi 26 octobre prochain à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Ensemble pour le changement, sa plateforme politique, affirme qu’il s’agit de la suite du « safari » du patron du TP Mazembe depuis son retour au pays en mai dernier, après trois ans d’exil. L’autorisation lui a été accordée et il tiendra un meeting populaire au stade Afia où toute la population de Goma est invitée.Dans un autre chapitre à l’Assemblée nationale, le journal écrit que 20 députés « débauchés » de l’AFDC sont menacés d’invalidation.

« Brandissant l’article 110 de la Constitution, le regroupement cher à Modeste Bahati a saisi le Procureur général près la Cour de cassation pour appliquer la loi. La hiérarchie du regroupement politique AFDC-A vient de transmettre au Procureur général près la Cour de Cassation la liste des élus ayant violé délibérément la disposition de l’alinéa 4 de l’article 110 de la Constitution qui stipule: «Tout député national ou tout sénateur qui quitte délibérément son parti politique, durant la législature est réputé renoncer à son mandat parlementaire obtenu dans le cadre dudit parti politique». Dès lors, les élus de l’AFDC-A se trouvant dans ce cas de figure s’exposent ainsi à l’invalidation de leurs mandats, ajoute le confrère.

La Prospérité annonce pour sa part le retour de l’ancien président Joseph Kabila sur l’arène politique où il prendrait la présidence du parti « PPRD » (Parti du peuple reconstruction et la démocratie).

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here