La périodicité de la CAN football menacée

0
98

Kinshasa, 25 oct. 2019 (ACP).- La décision du Conseil de la FIFA mercredi à Shanghai d’organiser la nouvelle formule de la Coupe du monde des clubs en 2021 en juin-juillet aux mêmes dates que la CAN a suscité de nombreuses réactions sur le continent africain.

 La nouvelle compétition de la FIFA pourrait bien avoir des incidences sur la prochaine CAN qui a lieu chaque deux ans en juin-juillet se retrouve menacée.

En effet, d’après les informations, la Coupe du monde des clubs prévue en Chine avec 24 formations aura lieu du 17 juin au 4 juillet 2021 alors que la CAN 2021 est censée démarrer dès le 9 juillet.

Ceci pose un grand  problème sur la santé physique des joueurs à l’heure où la FIFPro lutte pour un aménagement du calendrier international sans oublier les difficultés certaines des droits TV et en ligne sur les pressions des gros clubs européens employeurs de joueurs africains et qui vont devoir débuter leur saison sans leurs joueurs du continent.

La CAN pourrait-elle se tenir chaque 4 ans ?

Il apparait de plus en plus clair que des joueurs africains seront concernés par les deux compétitions. Ceci après une longue saison en club. Pour certains analystes, si la question de la  périodicité de la CAN se pose effectivement problème, il ne faudra pas que cela change.

« En replaçant dans le contexte historique, la périodicité de la CAN et le choix du moment où elle se dispute, tout en évoquant les pesanteurs météorologiques qui ne militaient pas en faveur de la décision prise à Rabat, on y voyait la posture de tenants de l’ordre ancien. C’est la survie (financièrement parlant) de la CAF qui était depuis lors en jeu », indique Junior Binyam, ancien directeur de la communication de la CAF sur le sujet dans Africa Football United, un forum Whatsapp qui rassemble Journalistes, dirigeants de clubs africains, observateurs du football continental.

« Le modèle économique de la CAF s’appuie sur une CAN tous les deux ans. Et même pour le développement des infrastructures sur le continent, c’est un booster idéal », a- t-il ajouté.

Par ailleurs, le risque existe et la question mérite d’être posée. Tant un téléscopage va bien avoir lieu chaque 4 ans entre la Coupe du monde des clubs et la CAN à  moins que la CAF ne décide de revenir sur ses dates initiales (janvier-février) chaque fois que le chevauchement avec la nouvelle compétition FIFA aura lieu. ACP/Kayu/May

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here