Les projets de développement de l’ISP/KIN soumis au ministre de l’ESU

0
69

Kinshasa, 26 octobre 2019 (ACP).- Le ministre de l’Enseignement  supérieur et universitaire(ESU), Thomas Luhaka Losendjola a reçu le week-end,  en audience  dans son cabinet, les membres du comité de gestion de  l’Institut supérieur pédagogique de la Gombe (ISP)/Gombe) venus lui présenter les civilités et certains projets de développement et préoccupations de cet institut.

La directrice générale de l’ISP/Gombe,  Emilienne Akonga,  a dit, à l’issue de l’audience, avoir soumis  au ministre de l’ESU  quelques préoccupations notamment, la nécessité de recrutement de nouveaux enseignants en vue d’assurer les enseignements des nouvelles filières  ouvertes à l’ISP/Gombe, le payement de salaire aux nouvelles unités, la problématique de manque à gagner, le problème des frais scolaires dans les classes de 7ème et 8ème secondaires de l’Ecole d’application (EDAP) de l’ISP/Gombe) à la lumière de la gratuité de l’Enseignement de base.

Elle a également évoqué l’arrimage de l’ISP/Gombe au système éducatif du supérieur de Licence-Master-Doctorat(LMD) et le partenariat entre son établissement et les universités suisses  ainsi que la vision du comité de gestion axée sur la transformation de l’ISP/Gombe en une haute école de didactique de discipline et de pédagogie.

Cette vision contenue dans le plan stratégique 2017-2021 de cet établissement de l’ESU, souligne-t-on, met l’accent sur  l’organisation de 3ème cycle pour faire accéder le personnel scientifique à ce 3ème cycle à caractère pédagogique, technique et didactique des disciplines.

La mobilité du personnel enseignant et des étudiants à l’échelle mondiale, le service d’interface entre les instituts supérieurs pédagogiques et les autres universités nationales et internationales, sont intégrés dans cette vision.

Le ministre de l’ESU qui a encouragé les membres du comité de gestion de l’ISP/Gombe en leur demandant de faire un travail de collaboration pour le redressement du système éducatif dans le cycle supérieur congolais.

Le comité de gestion a réalisé certaines innovations notamment la création d’un Centre de recherche scientifique, d’édition et diffusion de documents pédagogiques (CRESEDIP), la création d’une Ecole d’application, la création de vacation soir à l’ISP/Gombe, la redynamisation du centre d’enseignement à distance et ligne (UVA), la création d’un Centre d’entrepreneuriat pour les jeunes finalistes, indique-t-on.

Il y a aussi dans cette innovation réalisée par le comité de gestion,  la création d’un site web interactif destiné au partage des informations, l’ouverture d’un deuxième cycle en psychopédagogie, l’aménagement des salles des professeurs et d’attente et l’ouverture de nouvelles filières de chimie alimentaire, de math-informatique, physique et techniques appliquées, gestion des entreprises (GAIS, OSP) ainsi que l’ouverture d’une Clinique dentaire en dehors du Centre médical.

Vers l’arrimage au LMD des filières de biologie, chimie, mathématique, informatique et physique

Pour le comité de gestion, les filières de biologie, chimie, mathématique, informatique et physique de l’ISP/Gombe devront basculer au système de Licence-Master-Doctorat(LMD) cette année académique 2019-2020.

L’ISP/Gombe a été  choisi parmi les institutions pilotes devant démarrer avec le système LMD dans le cadre du Projet d’éducation de qualité  et pertinence des enseignements aux niveaux secondaire et universitaire (PEQPESU) initié par le gouvernement avec l’appui de la Banque mondiale.

Il sera question d’harmoniser les programmes des cours, de renforcer la formation des enseignants et d’initier les étudiants dans l’intégration de ce système LMD.

Créé en 1961 comme une Ecole supérieure pour la formation des jeunes filles, l’ISP/Gombe  a été ensuite  transformé en 1981 en ISP/Gombe avec comme missions notamment, de promouvoir le pays en fonction de ses besoins en enseignants de très haut niveau de formation générale et spécialisée aux qualités morales et pédagogiques éprouvées.

L’ISTA/Kasangulu réclame  un nouveau comité de gestion

Par ailleurs, une délégation de l’Institut supérieur des techniques appliquées de Kasangulu (ISTA)/Kasangulu dans la province du Kongo Central conduite par le chef de travaux, Kiangebeni est venue réclamer au ministre de l’ESU, la nomination d’un nouveau comité de gestion à la tête de cet établissement de l’ESU.

Cette délégation dépêchée depuis le Kongo Central s’est  entretenue avec la vice-ministre de l’ESU, Liliane Banga Lwaboshi avec qui, elle a évoqué les préoccupations liées notamment à la mauvaise gestion de cet établissement, à la qualification du directeur général actuel et au non respect des textes en matière des délibérations. ACP/Fmb

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here