Le diamant au centre des conflits et du mauvais choix des chefs coutumiers à Lupatapata

0
37

Mbuji-Mayi, 07 novembre 2019 (ACP).- Le ministre provincial de l’Intérieur, sécurité et affaires coutumières du Kasaï Oriental Henri-Patrick Matete Mpanya a expliqué mercredi aux députés réunis en plénière autour d’une question d’actualité, que les conflits coutumiers récurrents enregistrés dans le territoire de Lupatapata, sont essentiellement causés par la présence du diamant qui a poussé l’ancien exécutif provincial, à désigner de manière irrégulière des chefs de localité pour des besoins égoïstes.

Il a soutenu son argument par le fait que le territoire de Lupatapata  compte 4 secteurs habités par des ressortissants de diverses contrées du grand Kasaï, qui n’arrivent plus à cohabiter avec les originaires qui leur ont offert l’hospitalité, et à se soumettre aux chefs légalement établis selon les us et coutumes.

Face à cette situation, l’ancien chef de l’exécutif provincial a ordonné la création des localités des faits, en désignant des chefs parmi les non originaires pour raison d’exploitation du diamant, et qui n’avaient des comptes à rendre seulement à l’autorité provinciale.

Des pistes de solutions pour sortir de cette galère ont été livrées aux élus du peuple, dont l’identification des différents leaders d’opinion pour une étude approfondie sur la genèse des conflits, avant d’envisager des solutions durables. ACP/Kayu   

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here