Plaidoyer pour l’ouverture de nombreux centres d’activités parascolaires pour enfants

0
76

Kinshasa 08 nov. 2019 (ACP).- M. Jérôme Ntumba, promoteur d’écoles a plaidé pour l’ouverture de nombreux centres organisant des activités parascolaires  au profit des enfants par les pouvoirs publics et les privés afin de développer leur esprit de créativité et leur permettre  de révéler leurs talents autour notamment du numérique et de l’anglais, lors d’un entretien vendredi avec l’ACP.

Pour ce promoteur, ce type d’encadrement vise à susciter l’intérêt des jeunes aux  nouvelles technologies  de l’information et de la communication (NTIC) et à les accompagner dans la maitrise des technologies  de ‘’demain’’. Il a indiqué  que doter l’enfant d’une  bonne connaissance de base est une de meilleures façons  de le préparer pour sa scolarité et sa vie professionnelle.

Concernant l’informatique, M. Jérôme Ntumba a affirmé que dans la vie scolaire, universitaire et professionnelle, tout passe désormais par l’entrée en matière des applications de l’outil informatique. L’objectif ici est de voir l’enfant maitriser les différents programmes, découvrir l’électronique et utiliser les nouvelles technologies pour mieux comprendre et  réviser les matières apprises  à l’école.

Pour ce qui est de la  connaissance d’une langue étrangère, en l’occurrence l’anglais, M.Ntumba souligne : « De nos jours, quels que soient votre âge et vos objectifs, un bon niveau en anglais représente un atout majeur. C’est devenu le sésame indispensable pour accéder aux meilleures filières et pour s’ouvrir de perspectives nouvelles, personnelles et professionnelles ». Il ajoute qu’à partir de 7 ans jusqu’à l’âge adulte, le centre doit proposer à l’enfant une méthode unique pour développer son aisance en anglais, à l’oral comme à l’écrit, dans un laboratoire des langues très bien équipé, grâce à une approche ludique et vivante.

Quant à la méthodologie du travail, à en croire ce promoteur, dans un environnement propice à la concentration et à l’émulation, ile centre est appelé à préconiser que les élèves travaillent par petits groupes au sein des quels ils peuvent revoir des notions incomprises et s’entrainer sur des exercices complémentaires et préparer des évaluations. ‘Les petits groupes permettent de faciliter les échanges et guider les élèves dans leur travail personnel. Cet accompagnement permet notamment de développer l’autonomie dans le travail personnel  et de renforcer les notions clé du programme’’, a-t-il conclu. ACP/Kayu/KJI/JFM/THD



LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here