Inauguration du bâtiment dénommé « Doyen Léon Matangila » de la faculté des lettres de l’UNIKIN

0
58

Kinshasa, 10 Novembre 2019(ACP).-Le Pr Isidore Ndaywel a inauguré samedi, à l’Université de Kinshasa (UNIKIN), le bâtiment dénommé « Doyen Léon Matangila » de la faculté des lettres et sciences humaines de la même université pour abriter 22 bureaux et une salle des conférences de ladite faculté.

Le Pr Ndaywel a salué la qualité de cet ouvrage moderne construit à l’initiative du doyen de la faculté des lettres et sciences humaines de l’UNIKIN, le Pr Léon Matangila, qui va servir des bureaux aux 66 professeurs de cette faculté.

Selon le doyen de la faculté des lettres et sciences humaines, le Pr Matangila, le coût global de la construction et de l’équipement  de ce bâtiment dont les travaux ont duré deux ans, est de 450.000 dollars Us sur fonds propres.

Il a remercié les professeurs et le comité de gestion de l’UNIKIN qui ont concouru à la réalisation de cet ouvrage pour lequel la faculté a débloqué 150.000 dollars Us et  les 300.000 dollars Us autres utilisés dans la construction font partie d’un crédit remboursable.

Proposition d’honorer quelques professeurs de la faculté des lettres comme patrimoine national

Le doyen Matangila a par ailleurs, proposé d’organiser dans les prochains jours, une cérémonie d’hommage à l’intention de certains professeurs de la faculté des lettres et sciences humaines en vue de les honorer comme  patrimoine national.

Il sera également question de décorer ces professeurs pour leurs contributions scientifiques majeures au sein de cette faculté. Il a cité notamment, les professeurs V. Yoka Mudimbe, Ndaywel, Elikia Mbokolo, Mgr Tharcisse Tshibangu,  Tshimalenga,  Kinyongo.

Le doyen Matangila a rendu hommage au feu Pr Léon de Saint Moulin pour qui, les obsèques dignes ont été organisées en  sa mémoire, soulignant la nécessité pour sa faculté d’organiser  les activités scientifiques pour honorer cet historien devenu le patrimoine national.

Le Pr Matangila a aussi salué l’idée du ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU), Thomas Luhaka, d’organiser les états généraux pour le redressement de ce secteur.

Les professeurs et les étudiants de cette faculté ont pris part à cette cérémonie qui était marquée aussi par la déclamation des poèmes. ACP/Ngayama

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here