Hausse de prix des légumes sur les marchés de Kinshasa

0
68

Kinshasa, 12 nov. 2019(ACP)-Le prix de certains légumes de grande consommation sont légèrement en hausse sur les différents marchés disséminés à travers la ville province de Kinshasa, au cours de la période du 28 octobre au 12 novembre 2019, a constaté l’ACP mardi  lors d’une ronde effectuée dans de différents marchés de Kinshasa.

La ronde révèle qu’une botte d’épinards en provenance du Kongo Central qui coûtait 1.500 (mille cinq cents) FC est vendue actuellement à 1.800 (mille huit cents) FC, soit une hausse de 300FC la botte. La botte des choux en provenance de Goma, dans la province du Nord-Kivu est passée de 700 (sept cents) FC à 1.000 (mille) FC.

  Une boite d’oiselle en provenance du centre pour la commercialisation des produits maraichers et fruitiers (CECOMAF) dans la commune de Ndjili  qui était négociée à 3000 (trois mille) FC  est passé à 3500 (trois mille cinq cents) FC, soit augmentation de 500 FC, tandis qu’une botte de pointe noires qui était vendue à 1.000FC  se vend pour le moment  à 1.300 (mille trois cents) FC.

Les feuilles d’amaranthus appelés en Tshiluba « Bitekuteku » de 800 (huit cent) FC à 1000FC et une botte de feuille de patate douce « Matembele »  dont le nom scientifique  est « Ipomea batatas » en provenance du site agricole Nguele au quartier Kingabua à Kinshasa de 8.00 (huit cents) FC à 1000 (mille) FC alors qu’une  botte de fougère connu sous le nom de « Misili » a également connu une légère hausse des prix sur le marché  passant de  5000 (cinq mille)FC à 8.000 (huit mille)FC.

Par contre, une botte de feuille d’haricot appelée « Sampu en Tshiluba , et celle de manioc (Pondu) observent une baisse de prix sur le marché. Ces produits se négocient respectivement à 400 (quatre cents) FC contre 500 (cinq cents) FC et 10.000(dix mille) FC contre 15.000 quinze mille) FC

Le Gnetum africanum (Fumbua), les feuilles de Gombo, le Lumba-lumba appelé (basilic) les feuilles de courges du non scientifique cucubitumusheta  connu sous le nom de Mukengedji en Tshiluba.  Ces légumes ont connu une stabilité de prix sur le marché. Elles se négocient respectivement à 500FC, 500FC, 300FC et  500FC.

Certaines commerçantes interrogées sur les  différents lieux de négoce, expliquent cette légère hausse de prix par leur abondance, consécutive à la saison des pluies. ACP/ZNG/Cfm

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here