Le PNUD renforce les connaissances sur la réceptivité des assemblées provinciales aux questions du genre

0
95

Kinshasa, 12 nov. 2019 (ACP).- Le Programme des Nations pour le Développement (PNUD) vient de renforcer  les connaissances des députés provinciaux du Sud-Kivu et du Nord-Kivu sur la prise en compte des édits relatifs aux questions du genre au sein de leurs assemblées provinciales, lors de l’atelier multisectoriel et interinstitutionnel, organisé dernièrement par le ministère de la Décentralisation en collaboration avec le PNUD, rapporte un document de ce ministère parvenu mardi à l’ACP.

Le PNUD indique dans son rapport que cette session visait à faire connaître les bonnes pratiques actuelles en matière d’intégration de la dimension du genre dans la politique de développement des parlements nationaux et provinciaux et d’étudier les mécanismes les plus efficaces dans ce domaine avec notamment les commissions parlementaires et les groupes des femmes parlementaires en vue de la prise en compte de cette dimension dans l’élaboration des budgets.

Ce rapport met également l’accent sur la nécessité pour cette agence onusienne de fournir aux parlements et autres parties prenantes, des outils liés à la réceptivité et à l’intégration de l’égalité des sexes, note la source, rappelant que les parlements nationaux et provinciaux ont été renforcés en capacité afin de rendre leurs institutions plus sensibles à la question relative au concept genre.

Pour le PNUD, un parlement sensible au genre est celui qui répond aux besoins et aux intérêts des hommes et des femmes à travers ses structures, son fonctionnement, ses méthodes, et son action, soulignant que les hommes et les femmes qui y œuvrent ont  les mêmes droits de participation et des structures et des processus fonctionnent sans discrimination ni récrimination. ACP/Zng/Fmb/My

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here