Nord-Kivu : la société civile pour un accompagnement des efforts d’assainissement du secteur minier de la RDC

0
97

Goma, 13 novembre 2019 (ACP).- Les acteurs de la Société Civile intervenant dans la gouvernance du secteur minier à l’Est de la RDC ont recommandé, au terme d’un atelier tenu  du 11 au 13 Novembre 2019 à Goma, le renforcement des mesures d’accompagnement des efforts d’assainissement du secteur minier de la RDC.

A la clôture de cet atelier organisé par l’Observatoire de la Société Civile Congolaise pour les Minerais de Paix, OSCMP, en collaboration avec IMPACT-RDC et SARW (SouthernAfrican Resource Watch), les participants ont analysé le contexte international relatif à l’exploitation et la commercialisation de l’or artisanal en République Démocratique du Congo.

Ces assises ont connu la participation des délégués venus des provinces du Bas-Uélé, du Haut-Uélé, de l’Ituri, de la ville province de Kinshasa, du Maniema, du Nord-Kivu, du Sud-Kivu, de Tanganyika et de la Tshopo en plus des représentants de l’Administration provinciale des mines du Nord-Kivu, du secteur privé ainsi que les partenaires techniques et financiers.

La volonté du gouvernement de la RDC à poursuivre les efforts d’assainissement du secteur de l’exploitation artisanale de l’Or consécutivement à la décision de l’autorité douanière et de protection des frontières des Etats Unis d’Amérique (CBP) selon laquelle toute société américaine cotée en bourse et celles important de l’or artisanal en provenance de la RDC doivent prouver que toute extraction de tout métal jaune est faite dans des conditions exempte du travail forcé ; constituent les observations formulées par les acteurs de la Société Civile de la RDC. Pour ces forces vives sectorielles cette mesure est jugée partiale et discriminatoire dans la mesure où la RDC a domestiqué et mis en œuvre tous les instruments régionaux et internationaux relatifs à l’intégrité de la chaine d’approvisionnement en minerais responsables.

Au terme des assises, la société civile congolaise a encore déploré le faite qu’en lieu et place de la mesure des autorités américaines de douanes et de protection des frontières ; cette structure va, non seulement, décourager les efforts déjà entrepris de mise en place des chaines d’approvisionnement responsable de l’or, mais aussi, conduire à un embargo de fait qui privera inévitablement les communautés locales des moyens des subsistances minérales qui d’une part va exacerber la fraude et la contrebande minières transfrontalières d’autre part.

Outre le vœu pour la Société Civile Congolaise de voire être levée, elle en a souhaité l’annulation pure et simple avant de réaffirmer l’engagement à soutenir et accompagner les efforts du gouvernement pour l’éradication du travail forcé dans le secteur artisanal de l’or ; la finalité étant que cette substance minérale précieuse contribue significativement à la stabilité, au développement des communautés locales et à la croissance économique de la RDC. ACP/Kayu/FMB/NIG

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here