Le BCNUDH disposé à poursuivre son accompagnement en faveur de la Commission nationale des droits de l’homme

0
231

Kinshasa, 19 novembre 2019 (ACP).- Le Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme (BCNUDH) est disposé à poursuivre son accompagnement   et sa  pleine collaboration pour les échéances futures en faveur de la Commission nationale des droits de l’homme,  concernant la poursuite des plaidoyers auprès du Parlement pour le vote de lois conformes aux standards internationaux, la collaboration de la Commission avec les mécanismes internationaux et régionaux de protection de droits de l’homme, et le suivi de la mise en œuvre des recommandations et observations finales desdits mécanismes.

Le directeur de ce  bureau, Abdoul Aziz Thioye, qui l’a fait savoir dans son allocution lue par son représentant, Raphaël Yoho Fils, à l’ouverture mardi à Kinshasa, de l’atelier des cadres  de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), a indiqué que les droits de l’homme constituent la pierre angulaire pour consolider la démocratie, l’État de droit, la paix et le développement en RDC.

« Le rôle de la Commission nationale dans la promotion et la protection des droits de l’homme consiste à en faire une réalité, en passant de l’idéal invoqué à la norme appliquée », a-t-il soutenu, soulignant que ceci représente l’aspect le plus difficile de l’action de son institution confrontée aux obstacles que le monde oppose à l’avancée des droits et des libertés.

Cet atelier sur les droits catégoriels, a- t- il dit, répond au besoin de renforcement des capacités techniques et opérationnelles du personnel et cadres de la Commission des droits de l’homme et, a pour finalité de leur apporter une compréhension de l’approche holistique des droits de l’homme dans l’exécution de leur mission de promotion et de protection des droits de l’homme en RDC.

Compte tenu du caractère indivisible et interdépendant des droits de l’homme, a- t- il reconnu,  il est important pour la Commission des droits de l’homme d’assurer à la population, une protection et une promotion intégrales de tous les droits reconnus par tous les instruments internationaux, régionaux et nationaux.

« Votre mission est de promouvoir tous les droits de l’homme de manière transversale dans l’ensemble des secteurs de la vie publique pour l’avènement d’une réelle gouvernance démocratique », a relevé le directeur.

Il a fait savoir  qu’à travers les différentes sessions de formation sur des thématiques comme le monitoring des violations des droits de l’homme, les techniques d’enquêtes et d’élaboration de rapports, la saisine des mécanismes nationaux, régionaux et internationaux de protection des droits de l’homme, le présent atelier vise à renforcer les connaissances sur des thématiques spécifiques notamment les droits de l’enfant, de la femme, des  personnes vivant avec handicap, des personnes vivant avec le VIH/SIDA, ainsi que la lutte contre les violences sexuelles et la protection des victimes et témoins

Une paix durable, gage de progrès et de développement en République démocratique du Congo, comme partout ailleurs, passe par la prise en compte des droits de l’homme par la mise en œuvre de l’Approche basée sur les droits de l’homme dans les politiques, les programmes et les plans actions du gouvernement en général et dans ceux de la CNDH en particulier.

« C’est donc en vue de mieux vous outiller dans la conception, la planification et la mise en œuvre des activités de l’institution que cette session de formation a été conçue », a-t-il dit.

Abdoul Aziz Thioye a  félicité le président de la Commission nationale des droits de l’homme, les Commissaires ainsi que le personnel pour les efforts consentis à ce jour et les résultats obtenus dans la protection et la promotion des droits de l’homme en RDC, exhortant les participants à s’approprier les enseignements de cet atelier pour mieux accomplir   leur mission. ACP/Kayu

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here