Présentation du budget 2020 à la « une » des journaux

0
119

La quasi-totalité des quotidiens parus mardi, 19 novembre 2019, à Kinshasa, s’appesantissent sur la présentation de la Loi des finances 2020 à l’Assemblée nationale.

«Présentation par le Premier ministre, du budget 2020 à l’Assemblée nationale», titre Agence congolaise de presse (ACP). Le Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba l’a présenté aux députés nationaux, lors d’une séance plénière de l’Assemblée nationale organisée dans la salle des Congrès du Palais du peuple, siège du Parlement de la République. Dans son exposé, indique le média public, le chef de l’exécutif national a relevé les données chiffrées des 15 axes du  programme d’action de son équipe gouvernementale, qu’il avait présenté aux élus nationaux,  il y a quelques semaines. Ces axes sont notamment la pacification du pays, le renforcement de l’autorité de l’État et la promotion de l’État des droits, la dynamisation de la diplomatie, la lutte contre la corruption et les crimes économiques, l’amélioration de la gouvernance dans la gestion des ressources naturelles, l’amélioration du climat des affaires, la diversification de l’économie nationale, la modernisation des infrastructures de base, la promotion et le développement des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), la lutte contre le changement climatique, l’amélioration des conditions sociales, le développement du secteur de la santé et de l’électricité, la lutte contre la pauvreté, l’autonomisation de la femme et la promotion de la culture, des arts et sports. « Pourquoi et comment un pays si riche que la République Démocratique du Congo est toujours classé parmi les pays disposant des budgets réputés les plus faibles du monde ? Pourquoi, après 60 ans d’indépendance, la RDC est toujours incapable de transformer ses ressources naturelles en richesses ? »,  s’est interrogé le Premier ministre.

Dans un autre chapitre, l’agence nationale note que les élèves de quelques  écoles conventionnées catholiques et protestantes de la ville de Kinshasa à savoir, les collèges Boboto, Bosembo, le lycée Bosangani et l’Institut Mgr Bokeleale ont manifesté, réclamant l’amélioration des conditions de vie et des salaires des enseignants.  Ces élèves ont marché à partir de leurs écoles respectives pour faire jonction au cabinet  du ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) où le vice-ministre Didier Budimbu a échangé avec leurs délégués, souligne le média public.

Sur le projet du budget 2020, Forum des As précise que le Premier ministre est en guerre contre les « Kuluna » en cravate. « Les détourneurs de deniers publics seront poursuivis jusque dans leurs derniers retranchements », a promis le chef du gouvernement. Le Premier ministre fait de la lutte contre le coulage des recettes son cheval de bataille pour gagner le pari de la mobilisation des 10 milliards de dollars américains arrêtés dans le projet de budget, insiste le journal. Le Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba a annoncé 230 milliards de Franc congolais, soit 1, 48 % alloués par le Gouvernement pour lutter contre la corruption et autres crimes économiques, fait savoir le quotidien. « Votre gouvernement s’engage à poursuivre jusque dans leurs derniers retranchements, tous ceux qui s’adonnent au détournement du denier public , au coulage des recettes , à la corruption ainsi qu’aux autres pratiques illégales , privant ainsi l’Etat de ses moyens d’action en faveur du plus grand nombre », a lâché le chef de l’Exécutif avant d’appeler à l’union sacrée pour le Congo.

Le tabloïd note par ailleurs, que 10 ans de prison ont été requis contre Dolly Makambo au procès du meurtre de l’administrateur gestionnaire de l’hôpital Vijana. Le Ministère public a exigé par ailleurs, qu’une somme de 100 millions Usd soit versée à titre de dommages et intérêts, ajoute le journal.

La Prospérité relève sept innovations pour faire bouger les lignes du budget 2020, précisant que le projet de loi de finances de l’exercice 2020 est  présenté en équilibre, en recettes et en dépenses, à hauteur de 16.895,8 milliards de FC, soit un taux d’accroissement de 63,2% par rapport à l’enveloppe de 10.352,3 milliards de FC fixés dans la Loi de finances de l’exercice 2019. La mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement primaire, la couverture santé universelle et le démarrage de la construction du port en eau profonde de Banana figurent parmi les principales innovations qu’apporte ce projet de budget, fait remarquer le tabloïd.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here