La question de l’exploitation artisanale des minerais dans le Haut-Katanga évoquée au ministère des Mines

0
83

Kinshasa, 20 novembre 2019 (ACP).- Le ministre des Mines, Willy Kitobo Samsoni, a échangé mardi à Kinshasa avec le gouverneur de la province du Haut-Katanga, Jacques Kyabula Katwe sur la question de l’institution de l’exploitation artisanale des minerais dans cette province comme alternative pour la délocalisation d’une partie de creuseurs du côté du site minier de Miringi, indique un document du cabinet du ministre remis mercredi à l’ACP.

Le gouverneur du Haut-Katanga qui était accompagné du ministre provincial en charge des Mines, a, à l’issue de la réunion indiqué que le site minier Miringi est revendiqué  par  Boss Mining qui détient un permis d’exploitation. Il a fait savoir que cette  séance de travail avec le ministre national du secteur des mines a également  permis d’examiner d’autres points relatifs au fonctionnement du secteur minier congolais  notamment, la problématique de la taxe provinciale de transfert des minerais, le dossier de l’exploitation  artisanale,  du remblai  de Lonshi, le problème du paiement de la taxe des  concentrés.

M. Kyabula a indiqué qu’il a échangé également avec l’autorité de tutelle du secteur minier congolais sur les préparatifs de la campagne de vulgarisation du Code minier dans le Haut-Katanga prévue au mois de décembre 2019 et l’organisation d’une réunion  de l’autorité de tutelle du secteur minier avec les miniers et les entités territoriales décentralisées de la province prévue du 02 au 04 décembre 2019 à Lubumbashi capitale cuprifère de la République démocratique du Congo.

« Nous avons abordé plusieurs questions qui concernent les mines dans le Haut-Katanga », a déclaré le gouverneur Jacques Kyabula, qui a ajouté que dans leurs échanges, ils ont passé en revue les questions liées à l’amélioration de la bonne gouvernance dans le secteur, notamment le paiement des taxes  par les miniers de la province et la multiplicité de certaines taxes qui étouffent les opérateurs économiques de ce secteur.

« Nous nous sommes rendus compte que la taxe sur  l’exploitation et le transfert de minerais est légale et mérite  d’être  payée  par les miniers », a martelé le gouverneur Kyabula.

Vers l’opérationnalité du Fonds minier

Le ministre des Mines, Willy Kitobo Samsoni,  a quant à lui porté à la connaissance du gouverneur de l’opérationnalité du Fonds minier (FOMIN), précisant que le gouvernement a accepté l’institution de cette structure au cours du dernier Conseil des ministres.

Cette structure aura comme mission, de financer non seulement les projets à impact visibles dans le secteur minier mais aussi  de favoriser les projets de développement du pays particulièrement au profit de communautés  situées autour des sites d’exploitation étant donné que les ressources naturelles sont épuisables. ACP/Kayu/DNM/Wet/JFM

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here