La production de l’industrie pharmaceutique africaine évaluée à 3% à l’interne, selon le ministre de l’industrie

0
144

 Kinshasa, 21 Nov.2019 (ACP).- La production de l’industrie pharmaceutique africaine est évaluée à 3% à l’interne, a indiqué le ministre de l’Industrie Julien Paluku dans son discours à la nation en marge de la journée de l’industrialisation de l’Afrique, célébrée le 20 novembre de chaque année.

Il a fait savoir que cette édition est placée sous le thème : «  le développement industriel d’un secteur pharmaceutique compétitif et viable en Afrique peut aider à promouvoir l’amélioration de la santé, du bien-être et d’une croissance économique durable ».

Selon le ministre, cette faible production constitue  un défi à relever pour l’Afrique, étant donné qu’elle est  disproportionnelle à sa densité estimée à 16% par rapport à la population mondiale, cependant, cette industrie est promise à un avenir meilleur.

«La production pharmaceutique tant en quantité qu’en qualité devrait contribuer à l’amélioration du pouvoir d’achat des habitants dans la mesure où  une part importante de leur revenus était affectée aux soins de santé», a-t-il déclaré.

M. Paluku a précisé que le gouvernement déploie beaucoup d’efforts pour rendre le secteur de la production pharmaceutique plus compétitif et viable afin d’améliorer de manière effective le bien-être et assurer une croissance économique soutenue pour réduire sensiblement la pauvreté.

L’industrie, facteur d’élimination de la pauvreté

Le ministre de l’industrie Julien Paluku a laissé entendre  que l’industrie joue un rôle prépondérant dans l’élimination de la malnutrition, de l’amélioration des conditions d’hygiène, et de la santé publique de manière générale.

« Je fais mienne l’assertion de Franz Fanon en disant que l’industrie est la gâchette du développement du continent africain et de la RDC en particulier, eu égard de son caractère transversal », a-t-il déclaré.

M. Julien Paluku a fait savoir que la politique adoptée au cours de son programme est axée sur l’approche des chaînes de valeurs, la compétitivité ainsi que la viabilité de l’industrie locale qui est coulée dans le document de la politique et des stratégies industrielles (DPSI) et validée par les experts pour être soumis au conseil des ministres pour son adoption dans les tous prochains jours.

La mise en œuvre de ce document permettra à la RDC de se doter pour la première fois , d’une politique industrielle et manifeste afin de concrétiser sa volonté de s’ouvrir grandement aux investisseurs et d’élargir des gammes thérapeutiques lui permettant d’être compétitif grâce aux avantages accordés aux Zones économiques spéciales (ZES), a précisé le ministre de l’industrie.

Il a, par ailleurs, lancé un appel aux investisseurs du secteur pharmaceutique  de prendre part à la journée des inventeurs congolais qui sera organisée le 18 décembre prochain, tout en rappelant le défi lancé par le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo qui vise à sortir 20 millions des congolais de la pauvreté. ACP/Zng/May

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here