La fixation exorbitante de la dot, un casse-tête pour la population à Lubumbashi

0
63

Lubumbashi, 26 nov. 2019(ACP).-La fixation exorbitante de la dot selon le propre gré de la belle famille, est un casse-tête pour la population sur tout à l’égard des majeurs voulant s’engager dans le mariage à Lubumbashi, a constaté l’ACP.

En effet, certaines familles demandent plus ou moins 2500$ incluant l’habillement des parents, de l’épouse avec une chèvre, casseroles. D’autres exagèrent en ajoutant la moto, l’écran plasma, les plantes Kabelo, sur la liste, ce qui constitue une corvée pour les époux renseigne-t-on.

Selon une source judiciaire qui a requis l’anonymat, la fixation de la dot à Lubumbashi est estimée sur base des dépenses faites aux filles par leurs parents, dépenses relatives au coût des études faites incluant le niveau social de la famille de l’époux.

Par ailleurs, l’opinion indique que cette fixation exorbitante du montant de la dot serait à la base des plusieurs mariages par cohabitation, dans un contexte où les hommes engrossent leurs partenaires et que ces dernières sont obligées de les rejoindre sans aucune procédure normative.

ACP/ZNG/KJI/JFM/A

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here