La ministre nationale du genre condamne les arrangements à l’amiable en cas de viol

0
80

Kinshasa, 27 Nov. 2019 (ACP). – La ministre d’Etat  en charge du Genre, Famille et Enfant, Beatrice Lomeya Atilite a condamné lundi à Kinshasa lors de la cérémonie du lancement de 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes, les arrangements à l’amiable avec les auteurs de viols ainsi que les intimidations les qualifiant des anti-valeurs.

Dans ce cadre la ministre a exhorté la communauté et les parents à dénoncer ces actes et à les combattre farouchement. Selon elle, les arrangements à l’amiable peuvent peut-être ramener quelques billets de banque, mais la vie de l’enfant devient hypothétique pour l’avenir si on n’y tient pas garde.

Elle a par ailleurs émis le vœu de voir les enfants victimes de violences sexuelles beneficier d’une prise en charge complète et leurs auteurs punis, avant de plaider pour une sensibilisation profonde de la question. La sensibilisation et la sanction a-t-elle indiqué peuvent amener à l’éradication de ce phénomène. L’appel a été lancé en présence des partenaires du gouvernement dans ce combat, notamment l’ONU-Femmes, l’UNFPA, le bureau conjoint des Nations-Unies aux droits de l’homme, le Canada et la Suède. ACP/Kayu/Cfm/Nkv

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here