Les Kimbanguistes envisagent d’organiser des prières pour la paix dans l’Est de la RDC                                                                             

0
99

Kinshasa, 28 novembre 2019 (ACP).- Les fidèles kimbanguistes  de la ville de Kinshasa sollicitent auprès de leur chef spirituel, Simon Kimbangu Kiangani en séjour depuis mercredi dans la capitale, d’organiser une journée de prière spéciale pour la paix dans l’Est de la RDC, notamment dans le territoire de Beni au Nord-Kivu et pour les victimes de la pluie qui s’est abattue mardi à Kinshasa.

Le représentant provincial de la ville de Kinshasa, le révérend Surbens Swalenge Bernard a, à cette occasion, expliqué au chef spirituel, lors de son accueil par les fidèles au centre de Kasa-Vubu, les conditions dans lesquelles vivent les populations de l’Est du pays, plus particulièrement dans le territoire et la ville de Beni.

Ces deux entités administratives, a-t-il dit, qui connaissent au quotidien des affres et tueries de la part des hommes armés ainsi que celles de la ville de Kinshasa endeuillées par la pluie diluvienne causant ainsi des pertes en vies humaines et des dégâts matériels importants. «La RDC est en train de vivre dans des conditions difficiles, particulièrement dans l’Est du pays où la situation sanitaire demeure également inquiétante avec la maladie à virus Ebola, hormis l’insécurité  causée par les groupes armés», a indiqué le révérend Surbens Swalenge Bernard, avant d’épingler la calamité qui a frappé la ville de Kinshasa.

Ces situations connaissent des pertes en vies humaines que tous les fidèles kimbanguistes considèrent comme sacrées et qu’on ne peut laisser inaperçues.  C’est pourquoi, il a demandé au chef spirituel la tenue des séances de prières pour la paix en RDC car, a-t-il souligné, «si le pays est dans la paix, nous tes enfants nous vivrons dans la sécurité».

Le chef spirituel et représentant légal de l’Eglise de Jésus Christ sur la terre par son représentant Simon Kimbangu (EJCSK) a dit avoir entendu les demandes de ses enfants et que Dieu exaucera leurs prières.

Il a demandé aux fidèles kimbanguistes de continuer de prier en disant que la relation entre un fidèle et Dieu existe dans la prière et dans l’obéissance de sa parole. «Construisons la nouvelle Jérusalem pour avoir la paix que nous cherchons», a déclaré Simon Kimbangu Kiangani. La dernière visite du chef spirituel de l’EJCSK dans la ville province de Kinshasa date d’octobre 2017, signale-t-on. ACP/Zng/FMB/GGK

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here