Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo,  invité d’honneur aux festivités  de l’indépendance de la République centrafricaine

0
94

Kinshasa, 1er décembre 2019 (ACP).- le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est arrivé dimanche à Bangui pour une visite de travail de 48 heures en vue de participer, aux côtés de son homologue Faustin-Archange Touadera au défilé civile et militaire organisé sur le boulevard des martyrs à l’occasion de la  célébration de la proclamation de la République Centrafricaine.

Pour accueillir son hôte de marque, le Président Touadera s’est fait accompagner de tout son gouvernement et  des chefs de   corps constitués.

Une parade d’honneur a marqué cette visite sur le tarmac de l’aéroport de Bangui Mpoko au rythme de l’hymne national de la RDC. Plus qu’une simple visite d’amitié, la présence du Chef de l’État de la RDC revêt plusieurs enjeux.

Elle devrait permettre d’évoquer des préoccupations communes sur le plan sécuritaire entre les 2 pays qui partagent 1600 km de frontière naturelle. La RDC et la RCA sont obligées de se sécuriser mutuellement étant donné que 80 % de l’espace frontalier centrafricain est contrôlé par de forces rebelles ex Seleka d’aubedience musulmane.

Contrairement aux autres pays voisins, la RDC est le seul pays qui rassure la RCA en proie à des mouvements insurrectionnels. En effet, la RDC n’a jamais servi de base arrière à des forces négatives centrafricaine et n’a jamais soutenu ces forces hostiles.

La Centrafrique salue aussi la coopération militaire entre Kinshasa et Bangui. Depuis quelques années, des officiers centrafricains de la FACA sont formés dans des académies militaires congolaises.

En 2020, une cinquantaine d’autres ont pris leur inscription au Collège de Hautes Etudes Stratégiques et de Défense à Kinshasa. L’autre enjeu est économique.

Pays enclavé n’ayant aucune sortie sur les océans,  la RCA vit en partie de l’économie congolaise. En plus de carburant qui vient de Kinshasa,  Bangui consomme des produits agricoles de la ville congolaise de Zongo qui, en retour,  consomme les produits manufacturés venant de Zongo.

Habitées par les mêmes peuples, Ngbaka et ngbandi,  Bangui et Zongo sont interdépendantes. En matière énergétique,  la ville de Zongo est électrifiée grâce à l’énergie produite par  la centrale de Mobayi Mbongo.

Des projets communs comme le pont sur l’Oubangi dont la moitié est déjà réalisée par la partie congolaise depuis la deuxième république  ne manqueront pas d’être évoqués entre les deux chefs d’État.

En plus du tête à  tête avec son homologue  Faustin-Archange Touadera au Palais de la Renaissance (Palais présidentiel), le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi va participer au défilé du 1e décembre sur le boulevard des martyrs. Il est aussi attendu à Zongo pour apporter de l’aide aux compatriotes sinistrés.

Il y a 61 ans, en 1958, le Président Barthélemy Boganda créait la République Centrafricaine devant remplacer l’Oubangui Chari. Depuis, le pays a traversé  des moments de gloire et de crise dont l’apogée aura été la crise de 2013 dont le pays  peine à s’en sortir.

En proie à des rébellions,  la République Centrafricaine a retrouvé l’ordre institutionnel avec l’élection du Pr Faustin-Archange Touadera.

La célébration de cette fête républicaine  dans la quiétude montre que la RCA est engagée dans la voix de la Paix, notent les observateurs qui soulignent que la présence de Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo est un événement historique saluée par toute la population centrafricaine. Elle marque la fraternité entre la RDC et la RCA.

C’est en reconnaissance de précieux apports de la RDC que le Conseiller Spécial du Chef de l’État en matière de sécurité Francois Beya  a été décoré, comme plusieurs autres personnalités, à l’Ordre National de mérite centrafricain. Il a reçu la cravate de commandeur de l’ordre National de mérite. ACP/Kayu/FMB

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here