Nord-Kivu : Jean-Pierre de la Croix pour « un partenariat très fort » entre la RDC et l’ONU

0
105

Goma, 02er  décembre 2019(ACP).- Le gouverneur de  la province du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, a conféré  dimanche,  en sa résidence officielle, avec  le Secrétaire général adjoint de l’ONU en charge des opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre de la Croix, de passage à Goma après Beni où il a séjourné dans le cadre de la réaffirmation du partenariat entre la mission onusienne et la RDC.

A une question, à l’issue des échanges essentiellement focalisés sur la situation sécuritaire dans le territoire de Beni, Jean-Pierre de la Croix a dit être essentiellement porteur d’un message de solidarité et de compassion du Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres,  au vu de la succession des faits malheureux dans la région.

Les deux personnalités ont ainsi réaffirmé l’importance d’un partenariat très fort et étroit avec une promesse de voire les autorités tant provinciales que nationales et les Nations unies, de travailler de manière plus systématique pour améliorer l’action conjointe en association avec les composantes de la société civile appelée à être mises au parfum des objectifs communs visés par les deux parties (la RDC et la Monusco).

«Son Excellence et nous-mêmes, nous sommes convenus qu’il y a des choses que nous pouvons faire mieux », a assuré Jean-Pierre de La Croix pour qui, au niveau de la Monusco « il y a de choses qui peuvent être faites de manière approfondie avec l’engagement des autorités déterminées à apporter une réponse à la question sécuritaire de la manière la plus coordonnée.

Carly Nzanzu Kasivita et Jean-Pierre La Croix se sont enfin mis d’accord sur la nécessité de punir de la manière la plus exemplaire les auteurs des actes répréhensibles commis dans le territoire et ville de Beni entre autres, les attaques contre les symboles de l’Etat, les sites de la Monusco sans omettre les actes de sabotage contre les équipes engagées dans la riposte contre la maladie à virus Ebola.

Nécessité de renforcer la réponse aux défis sécuritaires

 Pour sa part, le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita a réitéré et salué la convergence des engagements des uns et des autres sur la nécessité de renforcer la réponse sécuritaire dans la région avec une attention particulière sur les ADF.

« Il y a des stratégies qui sont déjà planifiées au niveau militaire », a annoncé l’autorité provinciale pour qui, tout doit être mis à contribution pour la réinstauration de la sécurité sur l’ensemble de la province du Nord-Kivu surtout que parmi les stratégies rassurantes, il faut noter l’organisation des patrouilles mixtes Fardc-Monusco-Pnc.

Le gouverneur de la province du Nord-Kivu a, à cette occasion, réaffirmé son engagement à rétablir l’autorité de l’Etat sur l’ensemble de sa juridiction à travers une action conjuguée de tous les services spécialisés pour cette fin.

Il a, à cet effet, condamné les actes de barbaries perpétrées contre le personnel de l’OMS en Ituri sans oublier le cas de justice populaire qui a couté la vie à un couple pourtant en déplacement régulier de passage à Beni pour Irumu, territoire où il était affecté.

L’autorité provinciale a enfin, promis de s’investir profondément dans la sensibilisation pour barrer la route à toute forme d’intoxication à la base de beaucoup de dérapages de la population meurtrie qui a tendance à céder à la manipulation.

«Il ne faut pas se tromper d’ennemi » et « il ne faut pas jouer le jeu de l’ennemi », a enfin conseillé le gouverneur Carly Nzanzu pour qui, au vu des actions enregistrées ces derniers temps, l’ennemi veut creuser un fossé entre les autorités politiques, l’armée et tous ses partenaires. ACP/Kayu/Wet/KJI

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here