Nord-Kivu : paralysie des activités toute la matinée de ce lundi 2 décembre 2019 dans la ville de Goma

0
80

Goma, 0 3 décembre 2019(ACP).-  les activités socioéconomiques ont été perturbées toute la matinée de ce lundi dans les principaux centres de la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, suite l’appel, par la Province épiscopale de Bukavu comprenant le Nord-Kivu, le Maniema et le Sud-Kivu, à deux jours de méditation en mémoire des victimes des tueries et autres actes d’exactions commises dans la région de Beni ainsi qu’une partie du territoire d’Uvira.

Des la levée du jour la circulation, souvent bouillante dans tous les quatre coins de cette mégapole de plus d’un million d’âmes, a été timide partant de la route Goma-Sake, le boulevard Julien Paluku arpentant le quartier Virunga ainsi que dans le quartier populeux de Birere.

Sur les artères secondaires au centre ville, les magasins, les boutiques,  les banques, les stations service et les maisons de la téléphonie mobile n’ont pas ouvert leurs portes tout l’avant midi les uns par mesure de prudence et les autres en signe de compassion avec les victimes.

Dans le secteur du transport en commun, les moto-taxis en circulation n’étaient pas à la hauteur du nombre habituel. Les voitures et les minibus de transport en commun étaient également visibles sur la route mais pas au nombre de tous les jours.

Les marchés publics Maman Olive, Virunga, Ndosho et Kibabi sont restés quasi déserts.

De leur part, le maire de la ville de Goma, le conseil provincial de la jeunesse et le Barza  (conseil inter commentaire) ont, contrairement, à cet appel appelé la population à vaquer librement à leurs activités.

Aucun incident ni débordement n’a été  manifestation n’a été signalé sur l’ensemble de la ville de Goma, la police ayant été déployée dans tous les coins stratégiques pour contrer tout débordement. ACP/Kayu

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here