Les confidences surprenantes de la mère de Messi après son 6ème Ballon d’Or

0
112

Kinshasa, 04 décembre 2019 (ACP).- La mère de Lionel Messi, Celia Cucittini, s’est fendue de confidences surprenantes après que l’attaquant du FC Barcelone a remporté son sixième Ballon d’Or, lui remis lundi 2 décembre au Théâtre du Châtelet, à Paris, rapporte Maxifoot.

Le Ballon d’Or, une surprise

La famille de Messi et ses proches ne s’attendaient pas forcément à le voir triompher alors que les joueurs de Liverpool comme Virgil van Dijk et Sadio Mané faisaient partie de ses principaux concurrents. «Il ne cesse de nous surprendre jour après jour. Je suis très heureuse. Nous ne nous attendions pas à ce trophée. Nous pensions que le cinquième serait le dernier. C’est une belle surprise», a fait savoir la mère de la Pulga, lors d’un entretien accordé à la radio argentine CNN. Une preuve que malgré ses performances individuelles exceptionnelles (46 buts et 19 passes décisives en 54 matchs), rien n’était fait jusqu’au bout.

Celia Cucittini : «Oui, on peut dire qu’il joue mal en sélection»

Mais la mère du génie argentin est allée encore plus loin en évoquant ses prestations décevantes avec la sélection, pour laquelle il court toujours derrière un premier titre majeur depuis ses débuts en 2005. « Évidemment, tout le monde ne doit pas apprécier ses performances. Nous savons, toute la famille, qu’il a une dette envers l’Argentine. Mais qui plus que lui ne voudrait pas gagner une Coupe du monde, une Copa America ? », s’est-elle interrogée avant de pousser un peu plus son raisonnement. « Oui, on peut dire qu’il joue mal en sélection. Nous le faisons nous-mêmes. Nous lui disons, je lui dis », a-t-elle terminé.

L’Afrique a préféré Messi à Mané

La 4ème place obtenue par Sadio Mané a déçu nombre de fans du Sénégalais et quelques observateurs du football, qui y ont vu la manifestation d’un manque de considération envers les footballeurs africains. Pour rappel, hormis le sacre du Libérien George Weah en 1995, aucun Africain n’a réussi à monter sur le podium.

Avant Mané, seul l’Ivoirien Didier Drogba avait réussi à se hisser jusqu’à la 4ème place, en 2007. «On ne peut pas évoquer le racisme, mais seulement du favoritisme. Être un footballeur africain est bien sûr un handicap, les principaux décideurs et les médias influents n’étant pas du continent. Mais Messi le mérite largement. Sadio a fait une année exceptionnelle, mais Messi, il est stratosphérique», a tempéré El-Hadji Diouf, la star sénégalaise des Lions de la Téranga de 2002, à l’AFP.

Toutefois, le scrutin du Ballon d’Or 2019 montre que même en Afrique, Sadio Mané n’a pas été porté au sommet. Sur les 49 votants du continent, trois n’ont pas accordé un seul point au joueur de Liverpool (le Kenya, le Mozambique et la Tunisie). Lionel Messi, lui, n’a été boudé que par deux pays (le Cameroun et la Côte d’Ivoire).

En observant à la loupe les votes, il apparaît que Messi a dominé Mané à bien des égards en Afrique. L’Argentin a obtenu 187 points au total, contre 170 pour le Sénégalais et 154 pour le Néerlandais Van Dijk. 18 pays ont accordé à Messi la 1ère place (synonyme de 6 points), contre 14 pour Van Dijk et 12 pour Mané.

A l’arrivée, Sadio Mané a glané la moitié de ses points en Afrique : 170 points sur 347 (48,99%). Cela reste moins que Lionel Messi. Et dans le reste du monde, l’attaquant sénégalais a été systématiquement distancé par le trio Messi-Van Dijk-Ronaldo.

L’Argentin a été désigné meilleur du monde pour la 6ème fois de sa carrière (2009, 2010, 2011, 2012, 2015 et 2019 donc). Le joueur du FC Barcelone a été élu devant le Néerlandais Virgil van Dijk et le Portugais Cristiano Ronaldo. Le Sénégalais Sadio Mané a terminé 4ème.

Ci-après le classement complet du Ballon d’Or masculin 2019 : 1er Lionel Messi (Argentine/FC Barcelone) 686 points, 2ème Virgil van Dijk (Pays-Bas/Liverpool) 679 points, 3ème Cristiano Ronaldo (Portugal/Juventus) 476 points, 4ème Sadio Mané (Sénégal/Liverpool) 347 points, 5ème Mohamed Salah (Egypte/Liverpool) 178 points,

6ème Kylian Mbappé (France/PSG) 89 points, 7ème Alisson Becker (Brésil/Liverpool) 67 points, 8ème Robert Lewandowski (Pologne/Bayern Munich) 44 points, 9ème Bernardo Silva (Portugal/Manchester City) 41 points, 10ème Riyad Mahrez (Algérie/Manchester City) 33 points, 11ème Frenkie de Jong (Pays-Bas/Ajax Amsterdam & FC Barcelone) 31 points, 12ème Raheem Sterling (Angleterre/Manchester City) 30 points, 13ème Eden Hazard (Belgique/Chelsea & Real Madrid) 25 points,

14ème Kevin De Bruyne (Belgique/Manchester City) 14 points, 15ème Matthijs de Ligt (Pays-Bas/Ajax Amsterdam & Juventus) 13 points, 16ème Sergio Agüero (Argentine/Manchester City) 12 points,

17ème Roberto Firmino (Brésil/Liverpool) 11 points, 18ème: Antoine Griezmann (France/Atlético de Madrid & FC Barcelone) 9 points, 19ème Trent Alexander-Arnold (Angleterre/Liverpool) 8 points, 20ème Dusan Tadic (Serbie/Ajax), Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon/Arsenal) 5 points, 22ème Heung-min Son (Corée du Sud/Tottenham) 4 points, 23ème Hugo Lloris (France/Tottenham) 3 points,

24ème Marc-André ter Stegen (Allemagne/FC Barcelone), Kalidou Koulibaly (Sénégal/Naples) 2 points, 26ème Karim Benzema (France/Real Madrid), 27ème Georginio Wijnaldum (Pays-Bas/Liverpool) 1 point. ACP/Zng/May

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here