Nord-Kivu : 13 présumés criminels présentés à la presse de Goma

0
53

Goma, 04 décembre 2019(ACP).- Le commissaire provincial la Police nationale congolaise ad intérim, (PNC) au Nord-Kivu, Van Kasongo  a présenté mercredi devant la presse 13 présumés criminels maitrisés au cours de différentes opérations de patrouilles,  a constaté l’ACP sur place.

Ils sont accusés de détention illégale d’arme, associations de malfaiteurs, vols, trouble à l’ordre public et la participation aux mouvements rebelles Mai-Mai.

Trois (3) femmes sont parmi eux des originaires du village de Buhombo du territoire de Nyiragongo arrêtés pour détention illégale d’arme.       

Le N° 1 de  PNC/Nord-Kivu a précisé que tous ces hommes et femmes, déjà en conflits avec la loi, seront déférés devant la justice pour qu’ils répondent de leurs actes. Colonel Van Kasongo a enfin appelé les habitants de la ville de Goma en particulier et ceux la province toute entière, de collaborer avec les agents de l’ordre pour bouter l’ennemi hors d’état de nuire et dénicher tout mouvement suspect. ACP/Kayu/GGK

Nord-Kivu : reprise des activités académiques au sein des institutions d’enseignement supérieur dans la ville de Goma

Goma, 04 décembre 2019(ACP).- Les activités académiques des institutions supérieurs de la ville Goma  ont repris e mardi, a appris l’ACP d’un étudiant contacté ce mercredi sur le chemin de l’auditoire.

Le président inter universitaires de la ville de Goma appelle ainsi tous les étudiants à regagner leurs institutions respectives car les pourparlers continuent avec l’autorité compétente pour définir un comportement durable à adopter vis-à-vis des revendications relatives au retour de la sécurité à Beni.

Cet appel du Porte-parole des Etudiants est intervenu après la suspension des activités académiques pendant quelques jours pour dire non aux tueries perpétrées contre des habitants de Beni. ACP/Kayu/GGK

Nord-Kivu : le Nord de la ville de Goma victime de l’insécurité pendant les deux jours de protestation contre les tueries de Beni

Goma, 04 décembre 2019(ACP).– La partie Nord de la ville de Goma,  à savoir les quartiers Mabanga-Nord et Majengo, a été secouée par une insécurité accentuée pendant les deux jours de suspension des activités decretée par l’Episcopat catholique de la la Province de Bukavu en signe de protestation contre les tueries de Beni et Uvira.

Un habitant du  quartier Majengo qui a préféré gardé l’anonymat, a révélé que les disciples d’un nommé Lucky Mumbere Bwanapua Eric et ceux de Pascal Shamboko (un ancien militaire des FAC) se sont à plusieurs reprises heurés aux agents de l’ordre en voulant toutes les fois qu’ils voulaient manifester en barricadant les routes.

Cet état des choses  a fait que la circulation des  personnes soit fluide surtout qu’à chaque foi la Police était obligée d’intervenir pour dispenser ces deux groupes de fauteur de trouble.

Les tirs de bombe lacrymogène et même de balles réelles ont embêté la pauvre population qui en a payé le lourd tribut car aucune activité ne pouvait s’exercer en pareils moments.

Certains parmi les jeunes de deux quartiers, ont été arrêtés pour trouble  à l’ordre public avant d’être libérés le lendemain.

Dans un communiqué dont une copie est parvenue ce mercredi à l’ACP, le Commissaire divisionnaire principal Van Kasongo en appelle à contribution de tous les habitants pour dénoncer le lieu de cachette où serait MM. Lucky Mumbere Bwanapua Eric et son complice nommé Pascal Shamboko. A quiconque donnera des indications sur les deux personnes, une récompense évaluée à mille dollars est garantie, dit le communiqué. ACP/Kayu/GGK

Nord-Kivu : les medias décrètent un embargo contre la société civile et le collège d’étudiants de Kasindi/Beni

Goma, 04 décembre 2019(ACP) –  La corporation de journalistes œuvrant dans la cité frontalière de Kasindi du territoire de Beni, a décrété à partir ce mercredi, un embargo contre la société civile et le collège d’étudiants, a appris l’ACP de source d’un media périphérique capté ce même mercredi à Goma. 

D’après le porte-parole de cette structure, Paul Zaidi, la corporation de  professionnels des médias dans cette cité frontalière s’est réunie dans l’après-midi du mardi denier et à l’unanimité les chevaliers de la plume et du micro ont décrété un embargo contre toute couverture médiatique et la diffusion  de toutes les informations relatives aux activités de la société civile sous-noyau du groupement Basongora. Il en est de même pour le collège inter- estudiantin de Kasindi et cela jusqu’à nouvel ordre.

Cette décision a été adoptée après une concertation de tous les membres de cette corporation en signe de protestation contre une série d’actes de tortures perpétrées par les étudiants à l’endroit du Journaliste Muhindo Luvalya Muyisa du desk Français à la RASO-FM/Kasindi dans la matinée du mardi 03 décembre 2019. ACP/Kayu/GGK

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here