Nord-Kivu : les autorités à la base désormais associées à la sécurisation de la ville de Beni et ses périphériques

0
51

Beni, 04 décembre 2019(ACP).- Les membres du comité urbain de sécurité de la ville de Beni, ont, au cours de leur réunion ordinaire de ce mercredi 04 décembre, pris l’option d’associer désormais tous les chefs de base à la sécurisation de la ville et ses périphériques pour plus d’exclusivité.

La communication a été transmises aux chefs des quartiers, des cellules et des avenues, par le Maire Jean-Edmond Bwanakawa Masumbuko Nyonyi entouré des tous les membres de ses collaborateurs ainsi que le Commandement des Opérations Sukola I.

L’Autorité urbaine a, à cette occasion, transmis le message du Chef d’Etat-major des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), le général Célestin Mbala Musese qui,  en marge de sa mission de service à Beni a appelé à plus de collaboration entre les civils et les militaires en opération dans la région à travers la cellule de communication déjà mise sur pied pour sécuriser totalement Beni et ses environs. 

Par le biais du comité urbain, l’Etat-major général des FARDC a remis 100 téléphones portables aux 100 chefs base des entités périphériques avec quatre missions principales à savoir collecter et transmettre les informations sur les infiltrations des ennemis et contrôler les trafics des Adf et Mai Mai, assurer l’escadron et sensibiliser la population à mettre un terme à la justice populaire puis enfin cimenter la collaboration entre militaires et civils.

Pour plus d’efficacité communicationnelle en cas de danger, le numéro vert a été redynamisé, à cette occasion au cours de laquelle les animateurs des entités à la base ont été édifiés sur les nouvelles mesures prises par le Chef d’Etat-major général afin de mettre un terme  à l’aventure de l’ennemi.

L’Etat-major général des FARDC a pris la responsabilisé de ravitailler régulièrement ces outils de communication en crédit pour faciliter l’interaction rapide en cas de nécessité. 

Plus des  170 chefs de base et touts les bourgmestres des quatre communes ont répondu présent à l’appel de l’autorité urbaine et ont promis utiliser en bon escient les téléphones portables dont l’importance n’est plus à démontrer dans la sécurisation d’une entité en proie à l’insécurité à l’instar de Beni.

A noter qu’à l’issue de cette importante rencontre entre le commandement opérationnel des Operations Sukola I et les autorités de base, le général Eva Somo, commandant de l’Unité Commandos, a annoncé une tournée à travers les quatre communes que compte la ville de Beni en vu de sensibiliser les jeunes sur les risques que présente  la justice populaire, la xénophobie deux fléaux qui risquent de plonger la région toute entière dans la guerre civile.  ACP/Kayu/GGK

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here