Nord-Kivu : les habitants d’Isale-Bulambo rassurés du rétablissement de la sécurité dans la vallée de Mwalika-Graben.

0
48

Butembo, 04 décembre 2019(ACP).- Le commandant des Operations Sokola I, le Général Jacques Chalingoza, en mission d’itinérance et de patrouilles avec ses cotés Mwami Abdoul Kalemire III chef de la chefferie des Bashu, a, dans un meeting populaire tenu mercredi 03 décembre au marché du village de Bulambo, rassuré les habitants du rétablissement de la sécurité dans la vallée de Mwalika-Graben après l’armée loyaliste y ait défait les ADF au terme des combats écharnés.

Dans son adresse à la population, cet Officier supérieur des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) s’est félicité de la victoire des hommes sous ses ordres qui ont mis les rebelles en situation de débandade, reprenant ainsi le contrôle de toute la vallée de Mwalika, leur ancien bastion; après d’énormes sacrifices.

« Nous avons juste besoin de votre collaboration pour éliminer toutes les forces négatives actives dans cette chefferie », a-t-il signifié avant d’assurer de la reprise imminente des travaux champêtres dans la vallée reconquise.

Le Général Jacques Chalingoza a annoncé que dans les jours qui viennent les cultivateurs seront autorisés à rentrer chacun dans son champ après moyennant un jeton d’identification de délivre par la chefferie afin que l’armée ait un répertoire des personnes qui travaillent ou fréquentent cette vallée.

De son coté, le Chef de la chefferie des Bashu, Adboul Kalemire III, a eu les mots justes pour exprimer sa gratitude à l’armée loyaliste pour leurs  prouesses dans la traque de  l’ennemi qui a trop endeuillé sa juridiction pendant beaucoup d’années. Par la même occasion, Mwami Kalemire III a encouragé ses administrés à plus de collaboration accompagnée de la dénonciation de tout mouvement suspect de ces rebelles en débandade dans la région.

Toutefois, l’autorité coutumière des Bashu a rappelé  à ses administrés que la circulation dans les zones conquises par les vaillantes forces armées sera conditionnée par une identification préalable par les services de sécurité de la chefferie et par le payement de l’impôt personnel minimum pour toute personne adulte dont l’âge varie entre 18 et 55 ans, exceptés les élèves, les femmes mariées, les personnes de troisième âge et celle vivant avec handicap.

Cette décision q été saluée par Moïse Kiputulu, président de la société civile et forces vives de la chefferie des Bashu qui a traduit sa satisfaction au vu de travail abattu par les forces armées dans la partie du parc national située dans la chefferie. Il s’est dit confiant pour la restauration de la paix et de l’autorité de l’Etat avant de réaffirmer l’appui des toutes structures citoyennes à appuyer les militaires loyalistes au front. ACP/Kayu/GGK

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here