Investir dans la jeunesse contribue à la lutte contre la pauvreté, affirme une actrice sociale

0
98

Kinshasa, o6 décembre 2019 (ACP). Investir dans la jeunesse contribue à la lutte contre la pauvreté car cela peut aider à supprimer des disparités socioéconomiques et la discrimination fondée sur le sexe, a affirmé vendredi, la coordinatrice de l’ONG « Victoire » dans la commune de Kalamu, Marie Josée Bokoka, au cours d’un entretien avec l’ACP.

Selon Mme Bokoka, les inégalités se manifestent souvent dès  l’adolescence, période pendant laquelle l’on constate que des enfants pauvres ou marginalisés ont moins de chance de réussir parce qu’ils sont davantage exposés aux pratiques néfastes telles que la sexualité et le mariage précoce ainsi que les violences et les travaux domestiques en particulier chez des filles.

Elle a toutefois attiré l’attention des décideurs afin que ces derniers s’engagent à œuvrer pour éviter aux adolescents la privation de leurs droits à l’éducation et aux soins de qualité, de même qu’à leur protection et participation sociale, en vue d’empêcher la perpétuation du cercle vicieux de la pauvreté et de l’exclusion qui réduit toute possibilité de développer leur capacité de s’épanouir. ACP/Kayu/GGK

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here