Le gouvernement lance la croisade anticorruption pour un nouveau Congo

0
164

Kinshasa, 09  décembre 2019 (ACP).- Le vice-premier ministre en charge de la Justice et garde des sceaux, Célestin Tunda ya Kasende a, au nom du premier ministre, lancé lundi à Kinshasa la croisade anticorruption pour un nouveau Congo, à l’occasion de la commémoration de la Journée internationale de lutte contre la corruption.

Le thème international de 2019 de cette Journée commémorée le 09 décembre de chaque année est « Unis contre la corruption pour le développement, la paix et la sécurité », alors que le sous thème national en RDC est «Corruption, véritable cancer social pour le peuple congolais ».

Pour le vice premier ministre Tunda, la commémoration de la Journée internationale de lutte contre la corruption revêt cette année une importance particulière pour la RDC car elle se tient dans un contexte singulier de l’histoire du pays, étant donné que le Président de la République vient de faire du combat contre la corruption un des axes prioritaires de sa vision politique.

Célestin Tunda a annoncé que le gouvernement entend relancer le Call Center ou le centre d’appels téléphoniques de l’Observatoire de Surveillance de la Corruption et de l’Ethique Professionnelle (OSCEP) pour recevoir les plaintes des usagers des services, les dénonciations des pratiques de corruption par les victimes et les témoins de ces actes.

Le vice premier ministre en charge de la Justice et garde des sceaux a précisé que ce centre d’appels téléphoniques sera opérationnel incessamment, suivi d’une opération de grande envergure de démantèlement des réseaux des corrupteurs et des corrompus. Cette opération se fera à travers les audits, les enquêtes et les investigations dans toutes les institutions et les entreprises de l’Etat afin de débusquer de leur cachette  le corrompu et le corrompant, de saisir et de confisquer les produits illicites provenant des transactions de corruption.

Le premier ministre, a-t-il fait savoir, envisage d’organiser dans les mois qui viennent des séminaires d’immersion aux valeurs éthiques à l’intention de l’équipe gouvernementale, de tous les mandataires de l’Etat  dans les entreprises publiques et d’économie mixte, des officiers supérieurs des Forces Armées de la RDC (FARDC) et de la Police Nationale Congolaise (PNC).

Ces séminaires d’immersion aux valeurs éthiques  seront sanctionnés pour les mandataires dans les entreprises de l’Etat et pour les officiers supérieurs des FARDC et de la PNC par la signature d’un acte d’engagement éthique et d’adhésion au Code de conduite de l’agent public de l’Etat, suivi de la déclaration de leur patrimoine afin de les mettre à l’abri de tout enrichissement illicite. Tous les membres du gouvernement dont le premier ministre avaient déjà signé cet acte d’engagement éthique le 18 septembre 2019.

Auparavant, le Directeur général de l’OSCEP, Saint Augustin Mwendambali a, dans sa leçon inaugurale de la croisade anticorruption pour un nouveau Congo, définit la corruption comme étant un abus d’exercice du pouvoir ou de toute   position dominante à des fins personnelles. Pour l’OSCEP, a-t-il dit, la corruption est une forme d’égoïsme excessif qui se nourrit de la souffrance et de la misère des autres pour construire son propre bonheur.   ACP/Kayu/GGK/May

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here