L’Irak convoque les ambassadeurs de 4 pays pour « ingérence dans les affaires intérieures » du pays

0
112

Kinshasa, 10 décembre 2019 (ACP).- Le ministère irakien des Affaires étrangères  a annoncé lundi avoir convoqué les ambassadeurs de quatre pays accrédités en Irak dont la France, l’Allemagne le Canada et la Grande Bretagne au sujet d’une déclaration considérée par le ministère comme « une ingérence dans les affaires intérieures de l’Irak », ont rapporté mardi les médias internationaux.

Les sources rapportent que le ministère a indiqué dans un communiqué qu’il avait convoqué ensemble les ambassadeurs de France, de Grande-Bretagne et d’Allemagne, ainsi que l’ambassadeur du Canada isolément, pour une rencontre avec le sous-secrétaire senior du ministère des Affaires étrangères, Abdul Karim Hashim.

Lors des deux rencontres, M. Hashim a exprimé le « rejet » par le ministère irakien des Affaires étrangères de la déclaration conjointe des ambassadeurs d’Allemagne, de Grande-Bretagne et de France, qui est considérée par le ministère comme « une ingérence dans les affaires intérieures de l’Irak ».

Dimanche, rappelle-t-on,  les ambassadeurs d’Allemagne, de Grande-Bretagne et de France ont rencontré le Premier ministre irakien par intérim Adel Abdul Mahdi, et ont ensuite publié une déclaration conjointe, disant qu’ils avaient demandé à celui-ci « d’assurer la protection de tous  lors des manifestations ».

Les ambassadeurs ont également exhorté M. Abdul Mahdi à « mener d’urgence les enquêtes nécessaires et à demander des comptes à tous les responsables des massacres ».

Ils ont en outre demandé au Premier Ministre  dans une déclaration conjointe le retrait des Hachd al-Chaabi des lieux de manifestation », soulignant qu’aucun « groupe armé ne devrait pouvoir opérer en dehors du contrôle de l’État ».

« Personne n’a le droit d’interférer dans les affaires (de l’Irak) ou de lui imposer une tutelle, et toutes les missions accréditées à Bagdad doivent se conformer aux normes du travail diplomatique qui régissent les relations entre les pays et renforcent la coopération », a affirmé à ce sujet M. Hashim.

Le ministère irakien n’a pas expliqué dans son communiqué pourquoi il avait convoqué séparément l’ambassadeur du Canada. Mais selon les médias locaux, l’ambassadeur de ce pays a également indiqué que le gouvernement irakien ne devrait pas permettre aux « groupes armés » de se déplacer librement. ACP/Zng/nig/Ggk

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here