Tribune d’expression populaire de l’ISDD sur la lutte contre les violences sexuelles

0
82

Kinshasa, 10 décembre 2019 (ACP).- L’Institut des stratégies pour le développement durable (ISDD) en collaboration avec la Fondation Hanns Seidel (FHS) et les femmes leaders du groupe de réseautage « Promotion de la femme» a organisé, mardi dans la commune de Ngaliema, une tribune d’expression populaire sur la lutte contre les violences sexuelles comme facteur de développement en République démocratique du Congo.

Cette tribune, a fait savoir Mme Eveline Ngisulu Bukaka, l’une des panelistes, a été  organisée à l’intention de la population de cette entité, à l’occasion de la clôture de seize jours d’activisme des droits de l’homme. Intervenant  sur le thème : « Différentes formes des violences sexuelles basées sur le genre », Mme Ngisulu a expliqué les diverses pratiques de viols avant d’appeler l’assistance à se passer des paroles ou des actes violents pouvant conduire au crime.

Elle a, à cet effet, appelé les parents à assurer et à veiller à la protection de leurs enfants afin que ces derniers ne se retrouvent pas face à des situations de risques pouvant les exposer à des actes néfastes tels que les viols.

Me Denise Aliko, une autre paneliste, qui a exposé sur la « Sensibilisation aux lois contre les violences sexuelles », a aidé les participants à faire connaissance des règles prévues pour dénoncer et poursuivre les criminels.

Plusieurs mots véhiculant les violences faites à la femme et à la jeune fille, ont été expliqués aux participants par cette juriste, entre autres le harcèlement, l’attentat à la pudeur, vente des enfants à des fins sexuels, mariage et grossesse forcés, incitation des mineurs à la débauche. Mme Mimy Mopunga, également paneliste, a pour sa part vulgarisé le message sur la masculinité positive, indiquant que la compréhension de ce vocable est une clé de réussite pour le  développement du pays.

Les panelistes ont appelé les participants à ces assises à dénoncer tout cas de violence afin que l’accusé soit poursuivi et s’il est rendu coupable, qu’il soit puni conformément à la Loi avant de souligner que c’est par l’union que le combat contre les violences sera vaincu. L’assistante administrative de l’ISDD, Chouchou Ruth Fwankenda a en outre, rappelé que sa structure se charge de la formation et de l’information en éducation citoyenne dans le souci d’aider la population à connaitre ses droits.ACP/ZNG/NIG/AWA/GGK

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here