Entretien à Lubumbashi du vice-ministre de l’EPST avec les acteurs de l’éducation du Haut Katanga

0
130

Lubumbashi, 13 décembre 2019 (ACP).- Le vice-ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, Didier Bundimbu, s’est entretenu vendredi dans la salle de banquet de la résidence officielle du gouverneur de province avec les acteurs de l’éducation du Haut Katanga.

A cette occasion, Didier Bundimbu a échangé avec les responsables des associations syndicales des enseignants, dont la délégation lui fait part des difficultés liées au paiement des enseignants non mécanisés et des nouvelles unités.

Le vice-ministre de l’EPST les a rassurés d’une solution imminente étant donné que celle-ci n’est pas de la compétence du gouvernement provincial mais du pouvoir central. Les deux parties ont discuté également de l’effectivité de la gratuité de l’enseignement de base afin d’éviter des arrêts de cours.

Les représentants des parents ont, quant à eux, reçu les assurances du vice-ministre de l’EPST sur la poursuite du processus de la gratuité de l’enseignement de base. Ils ont promis d’accompagner la volonté politique du Président de la République en vue de décharger complètement les parents et que les enfants qui n’avaient pas l’accès à l’école bénéficient de l’éducation.  Ils ont refusé toute forme d’engagement particulier faisant état des contrainte pour les parents à continuer à payer les frais scolaires aussi minimes soient-ils. Dans ce contexte, ils ont martelé que les parents ne  sont nullement employeurs des enseignants.

Il a rassuré les chefs d’établissement scolaires de la gratuité de l’enseignement en insistant qu’aucun frais ne peut être perçu à titre de contribution par les parents d’élèves. Il leur a rappelé qu’aucun arrangement particulier entre parents et chefs d’établissements ne peut être conclu afin d’assurer le paiement des enseignants non mécanisés et des nouvelles unités.  ACP/Kayu/Wet/FMB/CKM

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here