Le Chef de l’Etat qualifie la justice constitue un des leviers de l’amélioration du climat des affaires

0
174

Kinshasa, 13 décembre 2019 (ACP).- La justice constitue un des leviers de l’amélioration du climat des affaires, à ce titre, «je veillerai à garantir l’indépendance véritable du pouvoir judiciaire. Ceci passe impérativement par l’amélioration des conditions de vie et de travail des magistrats et du personnelle judiciaire pour le mettre à l’abri des diverses sollicitations» a déclaré vendredi à Kinshasa, le Chef de l’Etat, Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo lors de son discours sur l’Etat de la nation.

Il a souligné qu’il tient à ce que tout le monde, riches ou pauvres puissent avoir un accès équitable à la justice. «C’est ce qu’on appelle, la justice pour tous, une justice fondée sur le respect de la dignité humaine», a réaffirmé le Président de la République.

Felix Antoine Tshisekedi a clairement indiqué que la lutte contre la corruption et détournement des deniers publics seraient la priorité des priorités, instruisant le gouvernement de mettre en place des structures appropriées devant, de manière permanente, s’atteler à cette tâche indispensable.

« Le gouvernement devra conséquemment,  et à ce titre, multiplier des efforts afin de renforcer les mécanismes de vérification, de contrôle et de surveillance dans les secteurs enclins à la corruption, » a-t-il souligné.

C’est ainsi qu’il a souhaité, dans les prochaines semaines, voir se matérialiser l’option de création d’une juridiction spécialisée dans la lutte contre la corruption la fraude fiscale, des blanchiments des capitaux ainsi que les détournements des deniers publics.

400 projets en infrastructures

Par ailleurs, le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a, concernant le  volet infrastructures, évoqué la conduite, à ce jour ,depuis le lancement du programme de cent jours, de plus 400 projets destinés à la construction des routes dans les villes et des routes de desserte agricole dans les zones rurales pour permettre la circulation des congolais et  de denrées alimentaires. Il a profité de l’occasion pour demander au gouvernement de mettre les moyens financiers possibles  de parachèvement des chantiers en cours, dans le cadre du programme de  cent jours. Dans ce même cadre, il a cité la réhabilitation de certains sites agricoles, et des centres de santé à travers le pays, notamment les fermes de DAIPN, etc.

Il en est de même de la distribution des médicaments et de 42 formations hospitalières achevées sur les 82 prévues dans le cadre du programme de 100 jours. ACP/Kayu/Wet/FMB

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here