Haut Katanga : l’acquisition  des intrants agricoles, casse tête pour les agriculteurs de Kipushi

0
180

Lubumbashi, 17 Janvier 2020 (ACP).- Les cultivateurs de la commune de Kipushi, cité minière située à 3O Km de Lubumbashi, sont butés à une contrainte budgétaire pour s’approvisionner aux intrants agricoles  dont les engrais chimiques et les produits phytosanitaires indispensables à leurs travaux champêtres.

Cette situation  qui risque d’impacter négativement  sur  la production durant cette année culturale, a appris l’ACP des sources concordantes.

Marie Zapa, cultivatrice à Kipushi, indique qu il faut au moins 350 dollars américains pour couvrir les besoins en intrants d’un hectare de champ de mais. Ce cout  une somme  contraint la plus part des agriculteurs à abandonner leurs activités agricoles pour se livrer à la débrouillardise notamment l’exploitation minière artisanale.

Toutefois, il convient de souligner  que  cette année, ces agriculteurs ont doublé les espaces de leurs champs en espérant  bénéficier d’un colis promotionnel promis par le gouvernement provincial, à issue de la table ronde sur l’autosuffisance  qui a insisté sur  le soutien en intrants aux petites exploitations agricoles.  Dommage, a-t-elle souligné, ces intrants ont été distribués à des tiers qui ne sont pas des vrais agriculteurs.

A cet effet, ces agriculteurs lancent un appel aux autorités de la province pour leur venir en aide, car le calendrier agricole exige le dosage et le traitement à ce stade pour éviter une baisse de la productivité. ACP/FNG/Wet

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here