Les frais de participation aux examens du 1er trimestre estimés à 3000 FC

0
132

Mbuji-Mayi, 23 janvier 2020 (ACP).- Les chefs d’établissements scolaires de la sous-division de l’EPST/Mbujimayi III, dans la province éducationnelle du Kasaï Oriental, exigent de chaque élève de 7ème et 8ème une somme de 3000 FC, comme frais de participation aux examens du premier semestre qui ont commencé mardi dernier.

Selon certains préfets contactés jeudi par l’ACP, ces frais permettent une bonne organisation matérielle des épreuves dont l’impression des questions. Cette information est démentie par les comités locaux des parents qui disent qu’aucune organisation matérielle n’est enregistrée, les questions étant reprises au tableau noir, qualifiant ainsi cette perception d’irrégulière car non concertée.

L’entrée dans la salle d’examens est conditionnée par ce payement pour chaque élève, a constaté l’ACP dans quelques écoles publiques visitées.  

Une mission de recensement des enseignants au Kasaï Oriental

Par ailleurs, une mission de contrôle et de recensement des enseignants nouvelles unités, initiée par le Service de contrôle de la paie des enseignants (SECOPE) de la province du Kasaï Oriental, est à pied d’œuvre dans la sous-division de l’Enseignement primaire, secondaire et technique de Mbuji-Mayi III.

Cette mission qui vise dans un premier temps les écoles conventionnées catholiques et Islamique qui compte un total de 40 écoles non mécanisées et dont les enseignants attendent leurs salaires.

L’issue de cette mission va permettre la mécanisation des enseignants dits «Nouvelles unités» et évitera la démotivation des enseignants en vue d’une bonne formation des enfants. ACP/ZNG/OM/Wet/JGD

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here