La problématique de la prise en charge psychologique des survivants des violences sexuelles au centre du colloque international en santé mentale

0
151

Lubumbashi, 26 janvier 2020 (ACP).- La problématique de la prise en charge psychologique des survivants des violences sexuelles à Lubumbashi a été au centre des échanges du colloque international en santé mentale des communautés organisé du 23 au 24 au centre Arupé à Lubumbashi.

Mme Cathy Katenda, professeur associé à la faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’UNILU, a indiqué que les guerres et conflits ont entraîné les violences de toutes sortes dont les principales victimes sont les femmes et les jeunes filles.

A cet effet, les psychologues sont reconnus comme apporteurs de solutions dans la prise en charge psychosociale auprès des victimes des violences sexuelles.

Toutefois, au niveau national, l’approche psychoclinique n’est pas facilement reconnue et les psychologues fournissent beaucoup d’efforts pour se faire connaitre par la sensibilisation et le media.

Comme solution, le professeur Cathy Katenda suggère qu’il faut faire l’identification des acteurs impliqués dans la prise en charge des violences sexuelles et le renforcement de capacités des acteurs impliqués dans la prise en charge des victimes des agressions sexuelles et la sensibilisation de communauté à la paternité positive.

Le CT Olea Balayulu de l’UNIKIN a déclaré,  au cours de son exposé sur le thème : « Maladie à Virus Ebola et santé mentale à travers le vécu subjectif : un cas clinique de traumatisme complexe et de deuil compliqué », que la maladie à virus Ebola est associée à plusieurs facteurs de risques psychosociaux.

Il a souligné que les douleurs physiques intenses et généralisées par les stigmatisation et rejet social important qui peuvent conduire à un trouble de traumatisme complexe couplé à un deuil compliqués chez les personnes victimes et que les victimes doivent observer et suivre des soins.

Il propose que le ministère de la Santé et l’OMS puissent intégrer les soins de santé mentale dans les soins de santé primaires d’une part et, d’autre part, d’élaborer le programme de prise en charge psychosociale. ACP/ZNG/Wet

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here