Ituri : 1.305 personnes victimes de violences sexuelles soignées par le centre «Karibuni wa Maman » de l’Ong SOFEPADI en 2019

0
83

Bunia, 27 Janvier 2020(ACP).- La présidente du conseil d’administration de l’Ong Solidarité féminine pour la paix et le développement intégral (SOFEPADI), Julienne Lusenge, a déclaré lundi à la presse que sa structure dénommée Centre « Karibuni wa Maman » a soigné 1.305 personnes victimes de violences sexuelles durant l’année 2019.

Mme Lusenge, qui s’exprimait lors de la présentation du rapport de son Ong devant la haut-commissaire de l’ONU aux Droits de l’homme, Michelle Bachelet, a signifié que la crise sécuritaire dans le territoire de Djugu est un élément aggravant de l’augmentation des cas de violences sexuelles dans cette partie de la RDC. La moyenne des cas de ce  fléau est passée de 65 à 105 par mois.

Elle  a indiqué aussi que parmi les victimes se trouvent plus de 400 enfants mineurs de 0 à 17 ans soignés par son organisation. 75 personnes sont arrivées au centre «Karibuni wa Maman » avec de grossesses issues de viols. D’autres victimes sont contaminées par les infections sexuellement transmissibles.

A cet effet, elle a demandé à Mme Michelle Bachelet d’être la porte-parole de son association auprès de bailleurs de fonds à travers le monde pour venir à la  rescousse à la SOFEPADI pour permettre  à cette dernière d’avoir de ressources nécessaires  pour la  prise en charge de victimes de ce fléau qui non seulement déshumanise la femme et la jeune fille mais terni également l’image de marque du pays à l’extérieur.

Pour sa part, Mme Michelle Bachelet a promis de plaider en faveur des femmes victimes de violences sexuelles au niveau du Conseil de sécurité de l’ONU. ACP/FNG/ODM/JFM/GGK /MPK

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here