L’UNPC/Maniema pour la libération sans condition du journaliste Assani Kamango Dekson.

0
42

Kindu, 11 février. 2020 (ACP).- Le président sectionnaire de l’UNPC/Maniema a, dans un communiqué radiodiffusé dont une copie est parvenue mardi à l’ACP, demandé la libération immédiate et sans condition du journaliste Assani Kamango Dekson détenu depuis vendredi 7 février dans la prison centrale de Kindu.

Pour Me Yusufu Shabani, la presse congolaise dispose des instances, notamment le CSAC et UNPC capables de statuer sur la nature des infractions et autres délits de presse commis par des journalistes dans l’exercice de leur profession, avant d’appeler à davantage de retenue dans le chef des instances judiciaires impliquées dans l’arrestation et l’emprisonnement du journaliste prénommé.

Pour sa part, le coordonnateur des radios communautaires et associatives du Maniema, Modeste Shabani a exhorté l’autorité provinciale d’user de son poids politique pour la libération du journaliste Assani Kamango, au regard du rôle prépondérant joué par les médias confessionnels et communautaires dans l’accompagnement des actions du gouvernement provincial.

Le journaliste Asani Kamango, directeur de la radio «  Voice of Maniema », était arrêté et immédiatement transféré à la prison centrale de Kindu vendredi 7 février sur ordre du PG du parquet général de Kndu.

Il lui serait reproché d’avoir publié un article révélant l’existence d’un climat malsain entre le chef de l’exécutif provincial et le caucus de 22 députés provinciaux du Maniema, ses électeurs en mars dernier en qualité de gouverneur de province, a-t-on appris.

ACP/ ZNG/OMD/KJI/GGK

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here